Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Au Tchad, 41 partis politiques signataires d'une lettre ouverte qui interpelle Idriss Deby sur le processus électoral et le climat politique délètère dans le pays //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Abali Salah est-il un intouchable?
Alors que l'ancien ministre Djerassem Le Bemadjiel croupit dans les violons de la police judiciaire, le ministre délégué à la présidence Abali Salah, se la coule douce et dit à son entourage que personne ne réussira à l'arrêter.
Étant le gendre du chef de l'Etat, tout le clan présidentiel a mouillé le maillot pour ne pas qu'il subisse le sort de Djerassem. C'est la logique du pouvoir de Deby qui consiste à protéger les siens.
Pourtant, les faits reprochés à Abali Salah sont graves. Le ministre de la défense n'a pas pu justifier une somme d'environ 300 millions qui devraient servir de réparer les véhicules, de clôturer le site de l'orpaillage et d'acheter le carburant.
Coincé par le contrôle d'État, Abali Salah prétend avoir acheté le carburant en Libye avec un commerçant. Pire, pour une dépense de ce montant, il devrait normalement lancer un avis d'appel d'offres sauf dérogation particulière. Malheureusement le ministre de la défense n'a pas reçu de dérogation à cet effet. Il a ainsi méprisé le code du marché public parce qu'il est au-dessus des lois de la République.
Les Tchadiens doivent se réveiller pour exiger que la justice sévisse pour tout le monde.
Si Djerassem et Abali Salah sont des présumés détourneurs, ils doivent être traités de la même façon. Pas de faveur pour l'un et l'autre.
Correspondance particulière