Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Point de Presse du Président de l’Union des Journalistes Tchadiens (UJT) relatif à la gestion du soutien financier aux médias privés dans le cadre de la lutte contre le Covid-19
Point de Presse du Président de l’Union des Journalistes Tchadiens (UJT) relatif à la gestion du soutien financier aux médias privés dans le cadre de la lutte contre le Covid-19

 

MMT, le 4 juillet 2020

 

Mesdames et Messieurs

Chers confrères consœurs,

C'est avec un plaisir que nous nous retrouvons ce jour pour un point de presse essentiellement consacré à la gestion médiatique de la pandémie du Coronavirus, en l’occurrence, pour communiquer sur l’aide destinée aux médias privés engagés dans la lutte anti-Covid-19 au Tchad.

Que tous les journalistes reçoivent ici l'expression des sincères remerciements de l’Union des Journalistes Tchadiens, faîtière de toutes les organisations professionnelles des médias nationaux et ses mots d’encouragement pour l’engagement patriotique dont chacun de vous fait montre depuis le 19 mars dans la lutte contre ce mal du siècle nouveau, Coronavirus. A vous, ici réunis, merci une fois de plus pour votre présence.

Mesdames et Messieurs,

Comme vous le constatez, l’ensemble des médias tchadiens, du public comme du privé, unanimement, se mettent en ordre de bataille, ayant joué et continuant encore de jouer pleinement leurs rôles de vecteurs de communication, de canaux d’information, d’acteurs de sensibilisation et d’instruments de conscientisation, œuvrant pour contenir et éradiquer cette pandémie dans sa propagation vertigineuse.

Cependant, connaissant les conditions de travail qui sont les nôtres, c’est évidemment en notre corps défendant que nous avons mené cette bataille.

Les hautes autorités du pays et le Comité de Gestion de la Crise Sanitaire à travers la Sous-commission Sensibilisation, ont entendu nos doléances en venant en aide à tous les médias nationaux. Votre union faîtière, l’UJT, a donc été chargée de servir aux médias du privé, la part qui leur revient : 60 millions de nos francs à distribuer à plus de 118 organes de presse. Il a fallu faire preuve d’une prouesse sportive remarquable pour y parvenir. Mais dans l’équité et la transparence, nous y sommes parvenus. Car, à ce jour, sur les 90 organes de presse éligibles, seulement une dizaine de radios communautaires et associatives des provinces qui, compte tenu des distances, sont en train d’être servies.

C’est ici le lieu de relever que sur l'ensemble du territoire national, tous les médias légalement reconnus, qui sont en situation parfaite ou qui participent réellement à la lutte contre la crise sanitaire, bénéficient de cette aide infime soit-elle. Comme vous le savez déjà, chacun de ces organes de presse reçoit entre 350 000 F CFA et 1 000 000 F CFA afin de continuer la lutte. En tant que syndicat qui défend les professionnels des médias et les organes de presse, l’UJT n’a aucun intérêt à tordre le moral devant cette aide dont la totalité même n’aurait servi à grand-chose pour un organe de presse.

Pour notre part, l’UJT saisit cette occasion pour remercier les hautes autorités de notre pays pour cet appui modeste soit-il qui donne un coup de pouce aux organes de presse dans leur engagement spontané contre cette pandémie planétaire malgré le manque de moyens. Que chaque professionnel des médias trouve ici, l'expression de notre sincère gratitude et encouragement pour cet élan patriotique et professionnel extraordinaire.

Aussi, sommes-nous tous interpelés à poursuivre l’œuvre entreprise afin de développer des stratégies nouvelles et des programmes novateurs visant à booster la résilience de nos sociétés. Car, il est une chose de réussir le contrôle et la riposte contre la maladie à Covid-19 mais faut-il encore survivre à cela et savoir vivre après cette crise. Cela dit, des défis majeurs attendent encore les professionnels des médias tchadiens dans ce domaine et nous sommes tous interpelés à travailler ensemble pour définir une stratégie de communication commune pour plus de réactivité des médias face aux situations d’urgence dans l’avenir. Le moment est donc venu pour nous de tirer les enseignements et les expériences de cette crise pour penser à une approche médiatique efficace en matière de sensibilisation, de traitement et de gestion médiatique de crises et des catastrophes éventuelles.

Puisse Dieu préserver notre pays et guider nos actions pour le bien-être de nos chers concitoyens.

 

Je vous remercie

 

 

ABBAS MAHAMOUD TAHIR