Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Au Tchad, 41 partis politiques signataires d'une lettre ouverte qui interpelle Idriss Deby sur le processus électoral et le climat politique délètère dans le pays //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

19 juillet 1982-19 juillet 2020: il y a 38 disparaissait, Acyl Ahmat Aghbach, leader du CDR

Assassinat et non accident. 

Père !  Le 19 juillet 1982 à 18 heures que nous remarquons jusqu'aujoudhui le vide que tu nous a laissé ! Ce vide dans lequel tes bourreaux nous ont jetés, durant toutes ces décennies, à chercher la vérité sur ta mort : Oh toi père qui les considérais comme tes frères ces soit disant fidèles compagnons !? 

Ton absence subite nous a extrait le sommeil et nous emmène chaque nuits et jours à penser sur ta brutale, tragique et incompréhensible disparition.

Père !  Nous avons interrogé certaines personnes de ton entourage sur ton décès mais aucune d'entres elles n'ose nous dire la vérité si ce n'est ces versions qui nous font dormir debout du genre "fauché par l’hélice de l’hélicoptère ", toi qui savais piloter et qui connaissais les normes de sécurité (de l'aviation) : "Quelle aberration !"

Pére ! malgré cela nous avons toujours le respect envers eux, en les appelant "tontons, oncles".  Cela reflète de l’éducation que tu nous a inculqué, en ton rang d’homme politique sociable, patriote, intègre et loyale.

Parfois ils nous arrivent à vouloir les détester mais en pensant à tout ce que tu nous as transmis dans ta sensibilité et amour d'autrui : aimer son prochain, écouter, être honnête, communiquer, accepter nos différences et nos divergences, se respecter, unir et rassembler et bien d'autres mots, aussi touchants que valorisants, qui nous ont servis dans notre éducation. 

Ce message s'adresse à ceux qui ont le sang de notre père dans leur mains depuis 38 ans : "Ne voulez-vous pas soulager votre conscience ? Nul humain n'est éternel !" 

Ce que vous nous avez fait enduré aurez-vous supporter que cela vous arrive à vous et vos enfants ? 

Nous ne voulons ni nous venger ni faire du mal comme vous nous en avez fait (à notre père et à nous), nous voulons juste savoir la vérité et faire enfin le deuil. 

Pour ce qui est de la justice, il n'y en a qu'une seule et véritable : "LA JUSTICE DIVINE  !

Notre père présentait sa mort et votre trahison, sur le coup, nous n'avons pas compris : mais avant qu'il quitte brutalement ce monde, il avait dit : " le jour où je mourrais, je demanderai à Dieu de me laisser une petite fenêtre pour les voir comment ils vivront ?"

Le "ils vivront", il parlait de vous qui avaient son sang dans les mains. 

Père , ta mort n'est pas un accident mais un assassinat ! 

Père!  tu es mort incompris par tes détracteurs, car tes vœux les plus chers sont : la démocratie , la justice sociale  et un Tchad prospère, unit et indivisible.

Père, on sera tous amené à partir et quand leur jour arrivera, ce jour là vos bourreaux vous rejoindrons et il n'y aura plus d'échappatoire pour eux.

La famille Acyl Ahmat Aghbach