Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Tchad : voilà le faux document qui vaut interpellation d’Avenir De La Tchiré devant la Hama et probablement la justice

Dans sa livraison du 20 au 30 mai 2020, le Journal Abba Garde a publié un faux document (protocole d’accord) truffé des fautes d’orthographe, de grammaire, des syntaxes, de la sémantique, portant des noms de personnalités politiques du MPS, dont Moussa Kadam, 1er Vice-Président de l’Assemblée Nationale , Boyom Andrien Malo, deux éminents intellectuels tchadiens.
En effet, dans sa volonté permanente et régulière de sous-titrer de l’argent aux hommes politiques, opérateurs économiques et de chantage contre d’autres citoyens, Avenir De La Tchiré est pris dans sa propre turpitude en publiant un document qui va lui coûter des ennuis avec les instances judicaires au Tchad.
Dans ce document prétendument confidentiel rendu officiel, Avenir De La Tchiré n’a pas pu déceler de nombreuses fautes au niveau du nom du député, Yombombé #Madjitoloum au lieu de #Nadjitoloum, du nom de famille Moussa Kadam au lieu de #Khadam.
Il convient de souligner et rappeler que le député Madjitoloum est #3ème Vice-Président et non #5ème à l’Assemblée Nationale.
Dans ce cas, comment le député pourra-t-il accepter de signer un document dans lequel, son nom a été mal-orthographié et déformé ainsi que son titre malmené.
Mais Avenir De La Tchiré persiste dans les erreurs de vouloir informer les Tchadiens à tout prix en s’auto-détruisant.
C’est pourquoi, nous persistons que ce document est un fake news et nous nous rangeons derrière les organisations de défense de la presse comme Reporters Sans Frontière (RSF) le Comité de protection des Journalistes (Cpj) qui luttent âprement contre ces fake news et appellent à plus de professionnalisme dans la presse écrite et en ligne.

Vous pouviez constater vous-même en lisant bien ledit document pour avoir une idée qui justifie la procédure encours contre #Avenir De La Tchiré devant la Hama et les juridictions tchadiennes traqué pour #faux et usage de faux.

Makaila.fr