Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Felix Nialbe, Président du CNDP, Chef de l'Opposition Démocratique

Felix Nialbe, Président du CNDP, Chef de l'Opposition Démocratique

Baba Ahmat Baba, Président du Parti UFDR, membre du CNDP

Baba Ahmat Baba, Président du Parti UFDR, membre du CNDP

Mahamat Ahmat Lazina, Président du MNCT, Rapporteur de L'Opposition Démocratique, membre du CNDP

Mahamat Ahmat Lazina, Président du MNCT, Rapporteur de L'Opposition Démocratique, membre du CNDP

Dr Nasra, Président du parti un nouveau jour, membre du CNDP

Dr Nasra, Président du parti un nouveau jour, membre du CNDP

La plénière tenue le 16 juin entre la majorité et l’opposition au sein du Cadre National du Dialogue Politique (CNDP) en vue de définir un chronogramme dans le cadre du processus électoral, s’est soldé par un échec.

Selon nos informations lors de la plénière entre le parti au pouvoir, le Mouvement Patriotique du Salut (MPS) et l’opposition pour fixer un nouveau chronogramme en vue de la tenue des élections au Tchad, les choses se sont mal passées. Trois propositions ont été retenues pour organiser les différentes élections.

  1. Organiser la présidentielle
  2. Organiser les élections législatives
  3. Coupler les deux élections.

Ces trois scenarios n’ont pas requis l’adhésion de l’opposition qui a réclamé un kit biométrique qui garantirait plus de transparence électorale. L’opposition a posé des préalables comme conditions sine qua non pour sécuriser le processus électoral.

Elle a sollicité à ce que la Commission électorale Nationale Indépendante (CENI) donne sa version des faits.

Au départ, il était prévu 2000 kits mais, le MPS évoque 850 Kits jugés insuffisants et peu fiables par les membres de l’opposition.

Pour Mahamat Zène Bada, il est hors de question de répondre aux exigences de l’opposition et les élections se tiendraient sans matériels nécessaires d’identifications ce qui ne garantit pas une transparence, selon l’opposition qui accuse le SG du Mps, de torpiller le processus électoral.

Plusieurs responsables de l’opposition appartenant au Cndp sont menacés par le Mps parmi eux : Felix Nialbe, Président du CNDP, Chef de l'Opposition Démocratique, Baba Ahmat Baba, Président du Parti UFDR, membre du CNDP, Mahamat Ahmat Lazina, Président du MNCT, Rapporteur de L'Opposition Démocratique, membre du CNDP, Dr Nasra, Président du parti un nouveau jour, membre du CNDP.

Makaila.fr