Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Opposition tchadienne au CNDP: des opportunistes qui biaisent le dialogue 

Composé de 30 représentants dont 15 de la majorité présidentielle et 15 de l'opposition, le Cadre National du Dialogue Politique (CNDP) est devenu l'antichambre du MPS, le parti au pouvoir faute de véritables hommes politiques pouvant faire des propositions opératoires afin d'asseoir un vrai dialogue. 


La composante opposition fait la honte de la classe politique tchadienne avec à sa tête un chef de file de l'opposition fabriqué pour le besoin de la cause. Félix Nialbé, c'est de lui qu'il s'agit, est une marionnette de pire espèce.

Fatigué par l'âge et l'alcool, le président du CNDP est juste là pour orner l'institution. Il est secondé par le rapporteur, un certain Balthazar Djarma Alladoum, un alphabetisé qui n'avait pas fini son éducation sous son feu maître, Nadji Madou qu'il a fini par la suite de le combattre jusqu'à sa mort dont il s'est réjoui. Balthazar est un homme sans remords prêt à tout pour ses intérêts oesophagiques. Il a trahi tous ses proches même sa propre mère,  il l'a chassée de la maison après l'avoir torturée publiquement en arrachant le pagne grâce auquel elle a couvert sa nudité,  car dit-il, c'est lui qui lui a acheté ce pagne. La scène fût un scandale et aujourd'hui encore tout son entourage en parle jusqu'à dans son propre village où il est désavoué. Comment un tel homme sans culture intellectuelle et politique et sans morale peut-il conduire le dialogue ?
Démarcheur connu de son ami Avenir de la Tchiré, directeur du journal Abba Garde, le rapporteur du CNDP n'a ni les moyens intellectuels (il est un semi-lettré) ni physique (car les problèmes de l'opposition sont tellement profonds qu'il faut disposer de ses deux yeux pour voir), ni morale pour representer l'opposition. Très récemment,  pour l'affaire qui est en cours, c'est lui que Moussaye Avenir de la Tchiré a envoyé vers Zen Bada l'affaire de publication d'un prétendu deal du MPS avec le député Madjitoloum Theophile. Depuis que son ami a écopé d'une sanction de la HAMA, Balthazar rassure Avenir de la Tchiré qu'il a déjà convaincu Moussa Kadam et Zen Bada pour qu'ils laissent tomber l'affaire. Pour ce faire, Avenir de la Tchiré défie publiquement Jean-Bernard Padaré et et le député Theophile puisqu'il prétend avoir les soutiens de Zen Bada et Moussa Kadam.$
Le rapporteur du CNDP se fait le conseiller attitré de Felix Nialbé. Eux deux décident tout pour la composante opposition au CNDP. Ils traînent avec eux un certain Bergue Fidèle, un autre semi-lettré qui connaît à peine la superficie du Tchad. Ces trois personnes plombent le dialogue.   Ce qui est sûr,  Balthazar qui dit avoir une place à vie ai CNDP tant que le MPS est au pouvoir, continuera à faire son petit jeu qui empêche la majorité et l'opposition de dialoguer.

Contributeur de Makaila.fr