Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

Une visite solidaire de l’Union des Journalistes Tchadiens (UJT) à Martin Inoua Doulguet
Une visite solidaire de l’Union des Journalistes Tchadiens (UJT) à Martin Inoua Doulguet

Une forte délégation de l’Union des Journaliste Tchad (UJT) a rendu visite samedi 09 mai, à Martin Inoua Doulguet, relaxé par la Justice tchadienne, la semaine dernière.

Le Directeur de Publication de Salam Info, a été honoré samedi 09 mai par la visite qu’a effectuée à son domicile, une délégation de l’Union des Journalistes Tchadiens (UJT), la corporation professionnelle locale qui défend les intérêts moraux et matériels des hommes médias.

Cette visite traduit une fois de plus et à juste titre l’élan de solidarité manifestée à l’égard du journaliste tchadien depuis son arrestation par cette organisation qui regroupe tous ceux qui exercent le métiers de l’information au Tchad. Elle dénote aussi que Martin Inoua n’est pas seul dans cette lutte contrairement à certains autres journalistes qui rendent des comptes et dressent des fiches à leurs mentors en vilipendant leurs confrères auprès des tenants du pouvoir.

Saleh Kebzabo, ancien journaliste tchadien et figure de l’opposition avait déclaré dans un twette lors de la journée mondiale de la presse : «Le journalisme est un métier noble qui exclut les crapules sans scrupules, qui se vendent à vil prix, sans éthique ni morale, pour emplir une panse sans fond. Un pays sans libertés est voué à l’échec. Battons-nous pour libérer la presse. »

Son raisonnement a tout son sens dans un contexte tchadien où l’exercice du métier de journaliste est soumis à des pressions diverses et variées de la part d’un pouvoir qui déraisonne.

 

Makaila.fr