Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Au Tchad, 41 partis politiques signataires d'une lettre ouverte qui interpelle Idriss Deby sur le processus électoral et le climat politique délètère dans le pays //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: Une victoire judiciaire pour Martin Inoua Doulguet, ses avocats et ses soutiens

Communiqué de presse

 Une victoire judiciaire pour Martin Inoua Doulguet, ses avocats et ses soutiens

Makaila.fr tient à informer l’opinion publique nationale et internationale que la justice tchadienne vient de rendre son verdict dans le procès en appel qui oppose, Martin Inoua Doulguet, directeur de Publication de Salam Info à l’ancienne ministre tchadienne, Toupta Boguena. Cette affaire a valu au journaliste, 8 mois de détention illégale à Amsinéné.

 

La rédaction de Makaila.fr, engagée dans le respect de la liberté d’expression, de presse et des droits humains au Tchad et dans le monde exprime son soulagement suite au verdict rendu,  ce mardi 05 mai 2020 en faveur du journaliste, Martin Inoua Doulguet, arrêté arbitrairement et détenu illégalement pendant 8 mois.

Cette victoire est l’aboutissement d’une longue lutte depuis son arrestation jusqu’à sa mise en liberté provisoire puis son acquittement total par la justice tchadienne.

Nous saluons cette victoire historique et rendons hommage au journaliste, Martin Inoua Doulguet pour avoir fait preuve  d’efforts personnels de résistance, de détermination, d’audace et de courage afin de surmonter les difficultés diverses et variées qu’il a rencontrées durant son emprisonnement à Amsinéné, tristement célèbre lieu d’incarcération au Tchad.

A cet effet, Makaila.fr remercie vivement son pool d’avocats Tchadiens et étrangers en l’occurrence :

Me Olivier Gouara, Me Ndilyam, Me Mbaïnassem KOUDE, Emmanuel Ravanas du Barreau de Paris et Me Saskia Distisheine du Barreau de Genève et membres de la Conférence Internationale des Barreaux Francophones.

Nos remerciements d’adressent aussi aux organisations tchadiennes et internationales des libertés de la presse et des droits humains mobilisées pour défendre le journaliste dans un contexte difficile notamment : Reporters Sans Frontière (RSF), le Comité pour la Protection des Journalistes (Cpj), Article 19, Amnesty International et la réprésentation de la RADDHO auprès des Nations Unies.

Nous exprimons aussi notre gratitude à M.Alioune Tine, rapporteur spécial des Nations Unies pour le Mali, à la journaliste Arwa Barkallah et sans oublier tous les soutiens.

Nos remerciements et encouragements vont également aux sites d’informations tchadiens, Letchandantropus Tribune, aux médias nationaux et internationaux, Rfi et France 24 qui ont assuré une couverture médiatique de qualité dans cette affaire.

Makaila.fr remercie tous les facebookeurs tchadiens et étrangers qui ont partagé sur leurs pages et groupes respectifs les articles et les communiqués de presse dénonçant la situation injuste imposée au journaliste.

Et enfin, Makaila.fr exhorte tous les magistrats tchadiens et le ministre de la Justice de résister contre toutes les formes de manipulations de l’appareil judiciaire tchadien à des fins inavouées et des règlements de comptes personnels.

Makaila.fr appelle les autorités tchadiennes pour qu’elles  rendent effective la dépénalisation des délits de presse et cessent de jeter les journalistes et blogueurs tchadiens en prison.

Saint-Ouen l’Aumône, le 05 mai 2020

Makaila N’GUEBLA, directeur de publication de Makaila.fr