Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

COVID19 AU TCHAD. QUE DEVIENT L'ÉCOLE TCHADIENNE ? QUE DEVIENNENT LES PLUS VULNÉRABLES?C'EST À DIRE LES DEMENUS?

COVID19 AU TCHAD. QUE DEVIENT L'ÉCOLE TCHADIENNE ? QUE DEVIENNENT LES PLUS VULNÉRABLES?C'EST À DIRE LES DEMENUS.
Par arrêté No 117/PR/MENPC/SEENPC/DM/DGTDPC/2020 ,un Comité Scientifique de Réponse  Éducative au COVID19 a été mis en place  le 3 avril 2020. Avant cet arrêté, le 19 mars 2020 un Décret pris en Conseil des ministres a instauré le confinement général avec fermeture des établissements scolaires publics, privés  et universitaires ainsi que l'observation stricte des mesures barrières. 
Du Comité Scientifique de Réponse Éducative au COVID19 dont le SET est associé et dont la mission est de réfléchir sur  la possibilité  d'un enseignement en ligne pour tous les ordres d'enseignement. Un Plan National de Réponse Éducative fut élaboré. Le SET présent dans le Comité a émis des inquiétudes par rapport aux résultats de cet enseignement en ligne. Ces inquiétudes se résument de manière suivante :
1- 10% seulement d'élèves ont le téléphone portable ;
2-la radio nationale n'est écoutée que sur un rayon de 250km. C'est à dire ne couvre pas l'ensemble du territoire ;
3- les parents 80% analphabètes ne peuvent contribuer à la compréhension des cours dispensés en ligne ou  à la radio;
4-les mesures d'accompagnement sont un souci majeur (dotation des élèves en téléphones portables, des crédits internet, des radio et télévisions aux parents et élèves)
5- l'électricité  et l'internet au Tchad sont un luxe.
Malgré ces inquiétudes, le Ministère de l'Éducation Nationale a  quand même lancé cet enseignement dont l'impact n'est pas ressenti aujourd'hui. Il faut reconnaître que 85% d'élèves ne seront pas touchés par l'enseignement en ligne. 
Du confinement. 
Les personnes qui ne vivent que de leur activité quotidienne attendent que la mort. Les mesures d'accompagnement sont suivis que dans les beaux discours politiques. Il n'y a rien de réaliste. 
Le CORONAVIRIS lui-même  n'attend pas, la contamination  prend de proportion inquiétante ces dernièrs jours avec morts d'hommes suite au COVID19. Affaire à suivre...

MBAIRISS NGARTOIDÉ BLAISE 
SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NATIONAL DU SET.