Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Au Tchad, 41 partis politiques signataires d'une lettre ouverte qui interpelle Idriss Deby sur le processus électoral et le climat politique délètère dans le pays //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Risques réels de contamination de la présidence tchadienne : un collaborateur d'Idriss Deby pourrait être un vecteur de transmission de Covid-19

 

Pourquoi Abdoulaye Sabre Fadoul et l’ancien premier ministre Payimi Albert n’ont pas été mis en quarantaine après leurs retours au pays ?

En effet, le chef de cabinet de la présidence tchadienne, Abdoulaye Sabre Fadoul  ainsi que l’ancien Premier ministre, Pahimi Padacké Alberté, étaient rentrés du voyage de l’étranger , le 17 Mars dernier sans être mis en quarantaine alors que même le président de la Commission de l’Union africaine et ancien ministre des affaires étrangères du Tchad, Moussa Faki Mahamat a déclaré sur son compte twitter être mis en quarantaine parce qu’un de ses collaborateurs a  été testé positif de l’épidémie de Covid-19.

Inquiétude à la présidence tchadienne

Selon des sources dignes de foi, ni Abdoulaye Sabre Fadoul encore moins l’ancien Premier ministre Pahimi Albert n’ont été testés après leurs retours au pays, Ce qui fait craindre certains observateurs que Idriss Deby ne pourrait être épargné étant donné que son chef de cabinet risquerait de propager la maladie au personnel de la présidence si aucune mesure n’est prise depuis leur retour jusqu’aujourd’hui.

En tout cas, Idriss Deby est désormais vulnérable et exposé à cette pandémie qui n’épargne ni pauvre ni riche. Aucun moyen financier ne peut venir à bout de ce petit machin pour paraphrase la plus belle plume tchadienne.

Le Ministère de la santé devrait prendre des mesures appropriées pour tester ces deux personnalités au lieu d’être complaisants à leur égard et faire preuve d’une négligence cynique qui risquerait de répandre dangereusement la pandémie dans un pays dépourvu des structures de santé adéquates.

Aujourd'hui des cas sont signalés dans le pays de manière inquiétante et exponentielle

 

A suivre …………