Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Triste sort des retraités au Tchad

Cumulant 16 mois d’arriérés des pensions, les retraités tchadiens traversent des moments difficiles. Ils subissent une situation socio-économique pénible après avoir rendu des services loyaux à l’Etat tchadien peu reconnaissant à leur égard.

 

Au Tchad, les pensions des retraites sont connus faibles si bien qu’elles ne couvrent les besoins vitaux des personnes qui ont consacré toute leur vie à servir l’administration publique dans toute sa dimension.

Selon des sources dignes de foi, les retraités tchadiens accusent 16 mois d’arriérés de leurs pensions cristallisées. Ce qui a précarisé bon nombre d’entre eux. Certains malades ne peinent à pouvoir se soigner dans les hôpitaux publics faute d’argent. Ils meurent dans des conditions regrettables. 

Les cimetières de Lamadji pour les musulmans et Gondba pour les chrétiens ne font qu’enregistrer des cas des décès dont la plupart est des retraités.

Sous-couvert de l’anonymat, à peine au Ministère des finances, un retraité a fait comprendre qu’ils ne font gérer deux dossiers : les salaires pour les fonctionnaires et les fonds spéciaux alloués à la présidence

Par son incurie, son absence totale d’un droit de regard et son incapacité de créer un cadre approprié et digne pour prendre en charge ses propres retraités, l’Etat tchadien est totalement responsable de cette situation désastreuse et injustifiable.

Dans d’autres pays respectueux, les retraités bénéficient d’une protection honorable et d’une attention particulière des services publics.

Le Tchad est-t-il devenu un Etat failli ?

Makaila.fr