Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Idriss Deby, un revanchard à la tête de la République du Tchad

Incontestablement, nul ne peut croire à la politique de la main tendue que prône sans cesse Idriss Deby au pouvoir depuis 1990. Il souhaite remmener au bercail ses adversaires politiques. Mais, ll nous est permis de constater que toutes les personnes qui ont fait le choix de retourner au Tchad dans le cadre d’une solution pacifique et négociée, sont déçues du sort qui leur est réservé dans le pays.

Les exemples sont légions pour illustrer la mauvaise foi qui anime Idriss Deby. Il tient le Tchad depuis 1990 d’une main de fer doublée d’une gestion solitaire, familiale, clanique, paternaliste et dictatoriale. Il n’accepte aucune contradiction venant de ses alliés comme de ses détracteurs.

Plusieurs opposants tchadiens pacifiques et armés, responsables associatifs et autres  qui ont choisi la voix négociée pour résoudre leurs différends politiques avec celui qui dirige le Tchad, sont abandonnés à leurs tristes sorts une fois ralliés à son système politique exclusionniste.

Parmi eux, se trouvent des opposants armés,  à l’instar d’Ahmat Hassaballah Soubiane, ancien ambassadeur du Tchad aux Etats-Unis, leader du Front pour le Salut de la République (FSR), groupe rebelle rallié en 2009. Il a été brièvement, conseiller à la présidence avant d’être relevé de son poste. Il est actuellement dans son jardin quelque part aux encablures de Ndjaména.

Dr Nahor Mahamoud, en exil en France,  il a négocié son retour lors d’une audience que lui a accordée Idriss Deby à Paris. Une fois au Tchad, il a été nommé, ministre de la santé puis relevé de ses fonctions. Il a rejoint la France et vit  paisiblement désormais au sein de sa famille.

d'Abdelwahid Aboud Makkaye, leader de l’Union des Union des Forces pour la démocratie et le développement-Fondamentale (UFDD-F), groupe rebelle tchadien. Il a été nommé pour un laps du temps conseillé à la Mediature. Le poste a été supprimé après le prétendu forum sur les institutions. Aboud est aujourd’hui de nouveau en exil à l’étranger.

La liste est longue et toutes les personnes ne peuvent être citées.  Ce qu’il faut retenir, Idriss Deby reste un revanchard avec lequel, aucune négociation n’est possible pour une issue politique de la crise tchadienne. Ce qui traduit l’intensification des conflits et la radicalisation des différents points de vue politique des acteurs politiques, associatifs à l’encontre de son régime répulsif.

Makaila.fr