Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Coton Tchad SN : Vers une indemnisation de la Société (communiqué de presse)
Où est le 40% de la Coton Tchad SN  qui reste au contribuable Tchadien ?
 
Nous délégués du personnel de la Coton Tchad SN réuni ce jour 18 Fevrier 2020 en Assemblée Générale extraordinaire : De ce qui précède nous voulons attirer l'attention de l'opinion nationale et internationale sur ce qui est entrain de se passe à la Coton Tchad SN.  
En effet : Malgré les compétences des nationaux , le nouvel organigramme nous montre que   tous les postes clés sont détenus par les étrangers . Allant du DG aux directeurs,  et sur les 3 postes de DGA nouvellement créés les 2 sont des étrangers ...Le seul  DGA qui représente le 40% du Tchad , un protèger de la 1ere dame se voit son poste de responsabilité réduit à défendre que  les intérêts de la fondation grand coeur... Tout le pouvoir de la société est concentré autour de l'indien  tout puissant ROHIT KOUMAR le DGA chargé de l'exploitation... c'est petit monsieur se croît  comme un petit Dieu... C'est lui qui décide de la pluie et du beau temps à la Coton Tchad  SN... En ce moment il est entrain de faire venir des indiens tout droit de son village natale , sans aucune qualification... En plus ils bénéficient de tout  les privilèges entretemps réserver qu'aux cadres supérieurs de la Coton Tchad  SN... C'est-à-dire salaire exorbitant , logement équipé et voiture avec chauffeur , tandis que le personnel tchadien qui se tracasse jours et nuits pour faire marcher les usines est payé par des  miettes et logé dans un abris de fortune pour ne dire à la poubelle... En plus la seule Direction des Relations Sociales dirigés par un tchadien,  voit ses prérogatives  reduit aux sales boulot, entre autres la compression et les licenciements abusives des cadres nationaux .... 
Autre chose : Les cotonculteurs sont découragés,  L'année dernière,  OLAM a utilisé les députés tchadiens pour sensibiliser les cotonculteurs à cultiver le coton,  en leurs promettant mondes et merveilles , mais à la fin toutes ces promesses sont restés lettre morte.  Finalement,  OLAM a  augmenté le prix des intrants prêté  aux cotonculteurs ( dé 17000f à 21000f ) et OLAM a baissé le prix du coton acheté aux  cotonculteurs , ici aussi l'absurdité atteint le sommet  : C'est  OLAM  qui achete le coton chez les  cotonculteurs et c'est OLAM qui fixe le prix , dans quel monde nous sommes... ? Et tout ceci se passe sous les yeux de l'Etat  tchadien... Le personnel se demande,  avons nous un État qui se soucis de son peuple...? Où sont-ils les députés tchadiens qui avaient soutenu la privatisation de la Coton Tchad SN par OLAM et qui se sont mis devant pour motiver les cotonculteurs à continuer par cultiver le coton...? Où sont-ils nos ministères de tutelle,  celui du commerce,  de l'agriculture et de la finance...? En fin où est notre président de la République,  qui est le garant de l'intérêt national... ?
Nous délégués du personnel de la Coton Tchad SN,  nous remettons notre destin entre vos mains... Et si jamais vous ne faites rien pour restaurer la justice au peuple Tchadiens ... ? N'oublie pas que les élections législatives se pointent à l'horizon et le peuple vas vous interpeller... Il est encore temps de revoir votre position sur la privatisation de la Coton Tchad SN,  avant qu'il ne soit trop tard...
 
Fait à Moundou,  le 18 Février 2020