Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Au Tchad, 41 partis politiques signataires d'une lettre ouverte qui interpelle Idriss Deby sur le processus électoral et le climat politique délètère dans le pays //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Baba Laddé: les socialistes tchadiens appellent à la libération du leader du FPR détenu depuis des années de manière illégale au Tchad

LE PARTI SOCIALISTE SANS FRONTIÈRE (PSF) DEMANDE LA LIBÉRATION SANS CONDITIONS DE L'EX-CHEF COMBATTANT POUR LA LIBERTE ABDELKADER BABA LADDE QUI A FINI DE PURGER SA PEINE PUIS LE 05 JANVIER 2020 MAIS TOUJOURS DÉTENU A LA PRISON DE MOUSSORO.

Le parti Socialiste sans Frontière (PSF) dénonce et condamne le refus de façon délibéré le système judiciaire de se prononcer pour la libération de L’ex-chef combattant tchadien Abdelkader Baba Laddé qui a épuisé sa peine depuis le 05 janvier 2020.

Condamné depuis le jeudi 6 décembre 2015 à huit ans de prison ferme pour « détention illégale d’armes », « association de malfaiteurs », « incendie volontaire » et « viol » par la cour criminelle à Ndjaména, une remise de peine collective est accordée à plusieurs prisonniers dont Baba Ladé. Il devrait être libre de ses mouvements depuis dix huit (18) jours, malheureusement pour des manœuvres politiciennes le grand patriote croupit toujours dans le geôle de la prison de Moussoro.

Le Parti Socialiste sans Frontière (PSF), regrette des telles pratiques d'un autre âge, et tiens pour responsable le gouvernement du Tchadiens de tout dommages que subira le patriote Abdelkader Baba Laddé.

Le Parti Socialiste sans Frontière (PSF) en appelle à toutes les instances Internationales, les Organisations régionales et Sous-régionales, les religieux ainsi que les Organisations de défense des droits de l'homme afin de s'impliquer pour la libération de ce compatriote qui s'est batu longtemps au prix de son sang pour les meilleurs conditions de vie de ses compatriotes.

Le Parti Socialiste sans Frontière (PSF), prenant tous les risques dans un élan patriotique, tire la sonnette d'alarme de la perte de crédibilité de notre pouvoir judiciaire par l'arrogance du régime à son comble....faisant cortège au flagrant déni de démocratie perpétré par des Institutions partiales, totalement discréditées à l'échelle internationales.

Le Parti Socialiste sans Frontière (PSF), réitère son exigence de libération immédiate et sans conditions de ce grand patriote qui a réclamer simplement le changement.

DINAMOU DARAM

Président National du PSF.

La Patrie où la mort nous vaincrons !