Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Au Tchad, 41 partis politiques signataires d'une lettre ouverte qui interpelle Idriss Deby sur le processus électoral et le climat politique délètère dans le pays //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Fin des assises de Genève sur le Tchad : un réel espoir pour le règlement pacifique de l’imbroglio tchadien
Fin des assises de Genève sur le Tchad : un réel espoir pour le règlement pacifique de l’imbroglio tchadien
Fin des assises de Genève sur le Tchad : un réel espoir pour le règlement pacifique de l’imbroglio tchadien
Fin des assises de Genève sur le Tchad : un réel espoir pour le règlement pacifique de l’imbroglio tchadien
Fin des assises de Genève sur le Tchad : un réel espoir pour le règlement pacifique de l’imbroglio tchadien
Fin des assises de Genève sur le Tchad : un réel espoir pour le règlement pacifique de l’imbroglio tchadien
Fin des assises de Genève sur le Tchad : un réel espoir pour le règlement pacifique de l’imbroglio tchadien
Fin des assises de Genève sur le Tchad : un réel espoir pour le règlement pacifique de l’imbroglio tchadien
Fin des assises de Genève sur le Tchad : un réel espoir pour le règlement pacifique de l’imbroglio tchadien
Fin des assises de Genève sur le Tchad : un réel espoir pour le règlement pacifique de l’imbroglio tchadien
Fin des assises de Genève sur le Tchad : un réel espoir pour le règlement pacifique de l’imbroglio tchadien

Après avoir souhaité la bienvenue aux participants aux assises de Genève sur le Tchad, Jean Clément Gössi, dont l’organisation est à la base de la rencontre, a ensuite donné la parole au président du Club Suisse de la Presse pour situer le contexte ayant motivé son institution pour  abriter un tel débat sur le Tchad. Sous la conduite de M.Jean BLANCHARD, Secrétaire général du mouvement Populaire des Familles (MPF),   les discussions ont été menées pendant deux jours. Elles ont été d’une grande importance et fructueuses et ont abouti à la publication d’une déclaration commune.

L’association genevoise Utopie Nord/Sud a gagné le pari de la tenue des premières assises sur le Tchad dont le but est de trouver des réponses aux diverses préoccupations que connait le Tchad plongé dans une impasse politique depuis plusieurs décennies.

Le Club Suisse de la Presse a accueilli du 23 au 24 octobre 2019, une rencontre consacrée à la situation politique au Tchad, une initiative de l’association Utopie Nord/Sud, basée à Genève en vue de rechercher des solutions durables aux maux qui minent la société tchadienne depuis l’accession à l’indépendance jusqu’au régime actuel d’Idriss Deby.

Plusieurs figures politiques comme l’ancien premier Joseph Dadjnadji Djimmangar, le député Djimet Clément Bagaou, des responsables syndicaux et associatifs ; Barka Michel, Younous Mahdjir, Mahamat Nour Ahmed Ibedou et de journaliste à l’instar de Mickael Didama, sont venues du Tchad. Ce sont à elles,  des mouvements politico- militaires notamment, l’UFDD, l’UFCD, le FACT, l'UNTLD, le Comité auto-défense de Miski et les membres de la diaspora tchadienne ainsi que des observateurs  soucieux de la vie politique tchadienne ont pris part à ces assises pour réfléchir autour de la résolution pacifique de la crise tchadienne.

Pendant deux jours, à travers des ateliers dont les travaux ont été restitués, les participants ont exprimé leur impérieuse nécessité de rechercher des solutions à la crise multidimensionnelle que traverse le pays. Ils ont identifié les différents facteurs qui ont fragilisé la cohésion sociale, mis à mal l’unité nationale, la paix civile, remis en cause l’état de droit, empêché le processus démocratique et l’épanouissement socio-économique du pays.

Une conférence a été co- animée par l’ensemble des acteurs présents lors de ces deux journées de réflexions.

Les témoignages de Carlo SOMMAROUGA, personnalité politique helvétique sur l’exercice, jeux et enjeux démocratiques, de l’écrivain et universitaire Thomas Dietrich, fin connaisseur de la situation politique du pays sur l’action de la France au Tchad, ont particulièrement enrichi les débats et éclairé l’assistance sur la problématique tchadienne.

A l’issue de deux jours des débats vifs et constructifs, les participants ont produit une déclaration commune avec des recommandations pertinentes qui seront transmises aux organisations internationales en vue de les inciter et de les impliquer dans le processus des solutions pacifiques à la grave crise tchadienne.

Les participants à ces assises placent un réel espoir de voir concrétiser leur rêve qu’est celui de règlement pacifique de nombreux contentieux que connaît le Tchad en vue d’envisager ensemble une recomposition de la nation tchadienne menacée par des graves périls.

 

Reportage à Genève de Makaila.fr

https://www.facebook.com/genevapressclub/videos/970653406632393/