Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

La CTDDH est surprise que des pratiques courantes et qui sont de notoriété publique actuellement au Tchad puissent faire  l'objet d'une plainte contre le blog MAKAILA
Communiqué de Presse n°032/2019
 
La Convention Tchadienne de Défense des Droits de l'Homme (CTDDH) à appris avec consternation, le harcèlement judiciaire dont fait l'objet en France le blogueur et journaliste en ligne le camarade MAKAILA  Nguebla exilé politique en France depuis quelques années déjà.
 
En effet, suite à la publication d'un article rédigé par un de ses correspondants sur son blog , article selon lequel Mr Abbas Tolly neveu du Président Tchadien IDRISS DEBY aurait occupé de ce fait plusieurs postes de responsabilité dans le domaine des Finances ( directeur général des douanes, Ministre des Finances, Gouverneur de la BEAC, Premier responsable de la COBAC etc) à été à l'origine des détournements d'importantes sommes d'argent et se serait surtout livré lui même à du népotisme et d'injustice dans le choix des cadres au sein des institutions qu'il a eu à diriger.
 
La CTDDH est surprise que des pratiques courantes et qui sont de notoriété publique actuellement au Tchad puissent faire  l'objet d'une plainte contre le blog MAKAILA pour "diffamation"en dépit du retrait de l'article en question et du droit de réponse effectué par MAKAILA.
 
La CTDDH estime par ailleurs que le fait que le blogueur soit convoqué 3fois par la justice française (le16 novembre 2018,le 03 juin 2019,et le 08 Août 2019) traduit une forme de harcèlement dont le but inavoué est de le faire taire étant entendu qu' il est clair pour tous les tchadiens que la justice française comme le gouvernement français du reste sont au service de Mr IDRISS DEBY et de son système. 
 
Face à cette situation ,la Convention Tchadienne de Défense des Droits de l'Homme (CTDDH) regrette une fois de plus que de tels agissements puissent avoir lieu dans un pays sensé être le chantre des Droits de l'Homme où la liberté d'expression devrait être protégée.
 
La CTDDH condamne ces actes arbitraires et apporte un soutien militant au camarade Makaila Nguebla ; elle estime par ailleurs et tout en étant solidaire de lui qu'il fait partie des journalistes à l'avant garde du combat contre l'arbitraire ,l'injustice et les méthodes mafieuses érigées en système de gouvernance au Tchad. 
 
Fait à Ndjamena le 06 Septembre 2019
 
Le Secrétaire Général
 
Mahamat Nour Ahmed IBEDOU.