Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Au Tchad, 41 partis politiques signataires d'une lettre ouverte qui interpelle Idriss Deby sur le processus électoral et le climat politique délètère dans le pays //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: le CAMOJET prend au mot Idriss Deby et l'exhorte à tenir ses promesses

Collectif des Associations et Mouvements de Jeunes duTchad (CAMOJET)  

Agir pour la jeunesse

Déclaration de l’Observatoire des Droits et Initiatives en faveur des Jeunes(ODIJ)

Le Collectif des Associations et Mouvements des Jeunes du Tchad (CAMOJET), est une plate-forme des organisations des jeunes de la société civile tchadienne .Première  force sociale de la jeunesse tchadienne, milite depuis sa création en 2004, pour la cause de la jeunesse a travers des actions légales et surtout avec un esprit civique et patriotique. Le CAMOJET suit avec une attention particulière, la politique du Gouvernement en faveur de la Jeunesse tchadienne. Cette politique a été longtemps épicée des promesses qui n’ont pas eu des résultats probants quand celles-ci sont traduites dans les faits, pendant que la jeunesse vit un chômage sans pareil qui précarise davantage son quotidien sur le plan économique et social.

 La création des fonds pour l’accompagnement de la jeunesse tels ONAJESS, ONAPE … a été une réalité mais la question que l’on doit se poser est celle de savoir le rôle exact de ces fonds et leur impact réel sur la jeunesse. Pour répondre, le bilan est dérisoire.

Pour rappel, la jeunesse s’est vue refuser le recrutement à la fonction publique, qui est et reste le seul pourvoyeur d’emploi au Tchad  en 2016 pour des raisons économiques, chose qui a été orchestrée par des individus impitoyables pour maintenir la jeunesse dans le calvaire. Cette mesure a été dénoncée par le CAMOJET qui n’a manqué de mener des démarches  par la suite pour son abrogation. Ces actions parmi lesquelles, la marche pacifique, a permis a  notre plate forme de fléchir le Gouvernement sur sa position et a intégré un nombre important des jeunes en 2016. Sachant que la jeunesse sans emploi ne peut contribuer efficacement à l’essor économique du pays, le chef de l’Etat est revenu à la charge en promettant l’intégration  de 500 médecins,  tous les lauréats de nos Ecoles nationales de formation professionnelle  dès cette année 2019 et 20000 jeunes diplômés dans tous les domaines en 2020 à l’occasion de la cérémonie de remise des diplômes aux médecins formés au Cuba le 15Aout 2019.  

En outre, le CAMOJET, salue cette  promesse du chef de l’Etat et rappelle  qu’elle ne soit pas comme d’autres promesses sans effets. Il encourage le chef de l’Etat à la tenue de ses promesses et ses nobles engagements au profit de la jeunesse tchadienne. De même, le CAMOJET sollicite que le nombre soit revu en hausse et demande au secteur privé, en particulier le patronat tchadien de suivre l’engagement du Chef de l’Etat.

Cependant, le CAMOJET exige que la commission spéciale qui sera mise en place soit indépendante  pour le recrutement des jeunes à la fonction publique  dans la transparence et sans discrimination avec  l’implication des organisations de jeunes.

A cet effet, l’Observatoire  du droit et initatives en faveur des jeunes du CAMOJET(ODIJ) créé  en 2011, qui est un organe chargé de suivi des initiatives en faveur de la jeunesse, suivra de près ce processus de recrutement. il mènera des activités de plaidoyer et autres démarches nécessaires pour s’assurer de l’effectivité de la mise en œuvre de tous les engagements du Président de la République envers les jeunes, et en particulier celui de l’intégration des jeunes diplômés à la fonction publique.

Par conséquent, la non-tenue des promesses présidentielles, peut être une source de frustration, de déception, voire une rupture de confiance entre la jeunesse tchadienne et les institutions républicaines. Une telle situation, peut entrainer de débordements, dont les conséquences peuvent porter atteinte à la stabilité et la cohésion nationale. Car, la jeunesse est assez mature pour agir en toutes circonstances et lasse des promesses politiques sans lendemain de la part des pouvoirs publics.

Pour sa part, le CAMOJET en sa qualité de première force sociale de la jeunesse, réaffirme son engagement pour la cause de la jeunesse tchadienne et ne ménagera aucun effort pour défendre les droits de cette couche importante et majoritaire de la population,  malheureusement défavorisée.

Encore une fois, que les promesses en faveur de la jeunesse soient tenues et ce, dans le respect du temps prévu.