Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Deux journalistes écroués au Tchad pour publications d'un article sur harcèlement des filles mineures
Réponse du berger à la bergère  
 
   
 
 

Suite à la publication d’un article dans les journaux privés de la place relative à des faits abracadabrants et horribles de sorcellerie et de harcèlement sexuel sur filles mineures vivant sous sa tutelle, l’ex ministre de la santé publique de 2010 à 2012 , Toupta Boguena ; voilà que deux citoyens journalistes et directeur de publication respectivement Salam Info et le Moustique viennent d’être écroués à la maison d’arrêt d’Amsinéné sous prétexte que leurs articles font l’objet de dénonciation calomnieuse.
Qu’il me soit permis de façon succincte et concise de retracer à l’endroit de opinion nationale et internationale le processus de la saga judiciaire m’ayant opposé à cette dame, ministre de la santé publique en son temps.
Nous étions le 29 Août 2010, quand je me suis vu bâillonné, torpillé, charcuté puis suturé en 20points de sutures la face fronto –pariétale du crâne suite à mon insertion dans le bureau de la dite ministre en compagnie de son directeur de cabinet .Tenez vous bien , j’ai été plongé dans un déluge de sang du haut de la tête jusqu’aux pieds après la fuite de la ministre de son bureau et mon départ de l’enceinte du dit ministère que le sale forfait fut exécuté par ses sbires.
Entre-temps des dépositions fut faites par des témoins , cadres de HGRN auprès de la police judiciaire. Et les rumeurs qui couraient jadis laissaient entendre à qui de droit que le sieur Allahissem Ndiekhor eric, cadre intégré depuis 2003 aurait beau tenter de violer la dite dame ministre dans son bureau.
Convoquée successivement en 2013 à deux reprises chez le procureur de la république , 2ème Substitut du parquet de 1ère instance puis chez le procureur général de la cour d’appel, 1er Substitut la dame Toupta Boguena laisse entendre tout simplement séance tenante devant nos avocats respectivement qu’elle était en pleine séance de travail avec son directeur de cabinet quand je me suis introduit dans son cabinet au point de prendre ses jambes au cou comme si moi son agent cadre du ministère fut un vampire ou un monstre.
Nulle part elle n’a confirmé les rumeurs qui circulaient au départ comme quoi il ya eu tentative de viol à son propre bureau. Si personne n’a entendu ni vu la dame me blesser à la tête, pourquoi alors le coordonnateur des soins de HGRN at-il été interpellé par elle dans son bureau :elle l’a mandé pour lui reprocher de s’être interposé entre les agents de protection et de sécurité et moi.Le délit étant reconnu très flagrant par le 1er Substitut du Procureur de la cour d’Appel en son temps, pourquoi la dite dame fut- elle disculpée et affranchie de toute poursuite sous prétexte qu’elle n’a jamais été prise en flagrant délit ? Comment comprendre qu’une simple insertion au bureau pour avoir fait suite d’une demande d’allocation de formation en Master de Neurobiologie va-t-elle laisser des sérieuses stigmates sur la tête au point de rester antalgico -dépendant jusqu’à l’instant ?

Comment ne persister jusqu’au verdict final de cette saga judiciaire d’autant plus que le recours à la chambre des juges d’instruction m’ a fait bénéficier d’une expédition de 25 millions qui vient de faire l’objet d’une opposition par les avocats du ministère publique ayant à plus de 15 reprises capitulé auparavant à l’audience publique.
Chose sûre et certaine, je ne démords point et la vérité finira par éclore au grand jour. Les saintes écritures disent bel et bien :Moi, le Dieu Saint ,j’habite les lieux très Hauts. Mais je viens au secours de ceux qui sont écrasés par l’injustice et de ceux qui ont un cœur de pauvre.(….)Confie ton sort à L’eternel Des Armées, et il agira, Il fera apparaitre ta juste cause(ton droit) comme la lumière du matin et ton innocence comme le soleil de midi.cf Esaie58 et Ps37


Que Le Dieu d’Abraham, d’Issac et de Jacob qui remporte la victoire sur toute humanité, sur toute la terre et qui domine tout l’Univers m’entende et me rendre justice pour ces cicatrices profondes sur ma modeste et humble personne sacrée et cette perte gratuite de flot d’effusion de sang ayant induit une dépendance quotidienne des antalgiques de dernière génération.


Allahissem Ndiekhor eric , ancien élève de l’ESSA Bordeaux Armées
Promotion 91, Donneur bénévol de sang , immatriculé 1449/2009
Dons volontaires de 10poches de sang aux nourrissons et mamans
Actuellement Labo biomédical Unité de Virologie/ HGRN

Bénéficiaire de 3 justes commandements de payer par Etat tchadien

 
 
  -- envoyé par allahissem ndiekhor eric (allahissem.ndiekhor.eric69@gmail.com)