Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Au Tchad, 41 partis politiques signataires d'une lettre ouverte qui interpelle Idriss Deby sur le processus électoral et le climat politique délètère dans le pays //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Projet d’Appui au Développement des Industries Animales du Tchad (PADIAT) : Dr Mahamat Hamid, écroué à tort

Arrêté à tort depuis le 24 juin 2019, Dr Mahamat Hamid, Coordonnateur du Projet d’Appui au Développement des Industries Animales du Tchad (PADIAT), est victime d’un complot fomenté contre lui par son Ministre de tutelle, en charge de l’Elevage, Gayang SOUARE, l’Ancien Premier ministre, Kalzeubé Pahimi Deubet et Bernodji Lucien qui ont induit Idriss Deby en erreur.

Ancien élève de l’École Nationale de Médecine Vétérinaire de Sidi Thabet (ENMV) de Tunisie, Dr Mahamat Hamid a décidé de rentrer au Tchad pour servir son pays et y apporté sa contribution au Développement. C’est dans ce cadre qu’il a occupé successivement des différents postes à responsabilités au sein du Ministère de l’Elevage au Tchad.

Nommé comme coordonnateur du Projet d’Appui au Développement des Industries Animales du Tchad (PADIAT), il s’occupe des trois complexes industriels du pays à savoir : le complexe de Djarmaya, de Mandalia et de Moundou. Des secteurs juteux qui lui ont créé des ennuis avec ses détracteurs. Ils ont mis en marche une machine pour le démolir et le trainer devant Idriss DEBY qui a naïvement cru aux accusations contre le médecin vétérinaire qui pourtant est à l’origine de la recherche des différents financements qui font fonctionner ce projet.

Que reproche-t-on à au Dr Mahamat Hamid ?

Selon nos sources Dr Mahamat Hamdi est l’artisan qui a pu convaincre les bailleurs des fonds à financer le PADIAT. Il a trouvé des financements des 10 milliards pour le complexe industriel de Moundou, 4 milliards pour celui de Mandalia. Ces fonds sont gérés par une cellule indépendante dont il n’a rien à voir. Mais curieusement, lors que des détournements ont été observés, le Ministre de l’Elevage, Gayang SOUARE s’est rétracté. Il a conduit Dr Mahamat Hamid devant Idriss Deby qui a réclamé du médecin vétérinaire de rembourser les fonds détournés.

Pourtant bien avant Dr Mahamat Hamid, un certain Bernodji Lucien, épinglé par des différents rapports du Contrôle d’Etat et des experts indépendants n’a nullement été inquiété par la justice ni par Idriss Deby. Ce dernier a non seulement procédé à des recrutements sur des critères de complaisance mais il était à l’origine d’un détournement à hauteur d’un milliard 400 millions du même projet. Il a été maintenu à son poste et vient d’être de nouveau nommé Coordonnateur. Comme quoi au Tchad, les auteurs des détournements des deniers publics sont épargnés des poursuites judiciaires mais plutôt promus à des postes à responsables de manière récurrente.

Ce qui est curieux dans l’affaire du Dr Hamd, aucun plaignant ne s’est manifesté contre lui pour l’accuser d’avoir détourné ces fonds.

Plusieurs observateurs proches du dossier incriminent le Ministre de l’Elevage Gayang SOUARE, le Secrétaire Général de la Présidence Kalzeubet Payimi Deubet et sa collaboratrice, une certaine Louise ainsi que Bernoudji Lucien qui sont incontestablement à la base de ce complot contre le médecin vétérinaire, Dr Mahamat Hamid.

 

Makaila.fr