Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

« Combattant, une vie pour le Tchad » : pourquoi Goukouni Weddeye a décidé d’éditer ?
« Combattant, une vie pour le Tchad » : pourquoi Goukouni Weddeye a décidé d’éditer ?
« Combattant, une vie pour le Tchad » : pourquoi Goukouni Weddeye a décidé d’éditer ?
« Combattant, une vie pour le Tchad » : pourquoi Goukouni Weddeye a décidé d’éditer ?
« Combattant, une vie pour le Tchad » : pourquoi Goukouni Weddeye a décidé d’éditer ?

Au Tchad, rares sont les anciens présidents qui ont pensé à écrire leur histoire afin de léguer aux générations futures le combat qu’ils ont mené. Pour ce fait, l’ancien président tchadien de 1980 à 1982, a rompu avec cette culture de refus de partager pour transmettre à son peuple un héritage à travers un récit historique.

Emmuré depuis quatre (4) décennies, Goukouni Weddeye a choisi la maison d’édition « Espace et Signes » pour s’adresser aux Tchadiens et témoins de l’histoire tumultueuse de ce pays dans un ouvrage intitulé « combattant, une vie pour le Tchad »

 A la tête du Tchad de 1980 à 1982 avant d’être renversé par Hissein Habré, Goukouni Weddeye est sorti de son silence pour raconter sa vie combattante en restituant l’histoire sans accuser.  Son choix repose sur le fait d’éviter de remuer la plaie encore cicatrisante d’une nation qui peine à tourner la page du passé et voir vers l’avenir.

Trente huit (38) ans après son départ des affaires,  Goukouni Weddeye dont le règne n’a été que de courte durée, reste cependant un acteur politique majeur dans l’histoire politique du Tchad.

En décidant d’écrire ce livre, tout porte à croire que l’ancien président tchadien, cherche la voie de la réconciliation et du pardon avec son peuple. Lui comme tant d’autres hommes politiques tchadiens sont comptables de manière évidente des échecs successifs politiques qui n’ont pas abouti à la construction d’une nation tchadienne éprise de justice et de la dignité humaine qui s’accepte malgré les divergences et l’antagonisme confessionnel et politique.

 Conscient de la vertu de la transmission de l’oral à l’écrit, Goukouni Weddey qui reste l’un des derniers dirigeants tchadiens encore en vie laisse aux Tchadiens un héritage riche en termes d’informations et des récits passionnés. Lisez « Combattant, une vie pour le Tchad » pour savoir mieux l’histoire de ce pays meurtri par la faute et les erreurs de ses propres fils.

Makaila.fr