Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Aziza BAROUD, ambassadrice du Tchad à Bruxelles

Aziza BAROUD, ambassadrice du Tchad à Bruxelles


A la suite d’une décision injuste et arbitraire de la part de Madame l'ambassadrice Ammo Aziza Baroud, concernant les problèmes des documents et le visa, elle a divisé la Diaspora Tchadienne du Benelux en trois groupes.

En raison de leur affinité l’ambassadrice, selon son bon plaisir octroie le visa à titre gratuit :

  1. Au groupe des enfants des anciens diplomates, leurs documents et le visa est gratuit. D’après l’ambassadrice cette décision a été prise par le ministre des affaires étrangères Mahamat Zene Cherif. Ceci reste à vérifier.
  2. Au groupe soit disant des personnes de la maison (Yal bet), leur visa est aussi gratuit.

Par contre pour tous les autres Tchadiens tout est  payant rien n’est gratuit.

Or, lors du passage du président de la république en 2014 à Bruxelles, il a été décidé que le visa sera gratuitement délivré à tous les tchadiens de la Diaspora qui souhaiteront se rendre au Tchad.

C’est ainsi que sous l’ambassadeur Ousman Matar Bremé cette décision a été appliquée rigoureusement.

Imaginons un instant que dans une administration quelconque, par exemple la commune 1000 Bruxelles ou la mairie de N’djamena un acte de naissance ou  un acte de mariage est  gratuitement délivré à certains en raison d’une affinité avec le responsable du service et selon le bon plaisir de ce dernier alors qu’à d’autres personnes le même service est payant.

Peut-on comprendre ce traitement différencié et injuste ? Les usagers ne doivent-ils pas tous être mis sur le même pied égalité ?

Par ailleurs nous avons remarqué que depuis son arrivée, Madame Aziza Baroud a demandé et obtenu le rappel des plusieurs agents de l’ambassade (Aziza Abakar Zaid, Abakar Hamat, Djetomal, Nouri Abdelkerim, Abdelfakhara Adam, Baye). Qui sera le prochain ?

Elle veut s’arroger le droit de nommer et de rappeler tout le personnel administratif et diplomatique, alors que ce rôle est dévolu au seul ministre des affaires étrangères.

Tous ses prédécesseurs (Abderahim Ndiaye, Ahmat Adramane Haggar, Maïtine Djoumbé, Ahmat Awad Sakine et Ousman Matar Bremé) n’ont jamais fait rappeler leurs collaborateurs pour les remplacer par leurs proches.

Sans aucune démagogie ou hypocrisie, nous pensons que les tchadiens sont complémentaires et chacun a besoin de l’autre.

Nous osons croire que le Tchad de notre génération sera ce pays où chacun sera jugé selon ses actes et réussira grâce à ses compétences.
Le Tchad de demain, se construira avec la collaboration de tout le monde.
Nous croyons à la fraternité de tous les tchadiens et a la justice quelque soit leurs appartenances ethniques et origines sociales.

Les services de l’ambassade et au premier chef, le chef de la mission diplomatique se doivent d’observer scrupuleusement le strict respect et l’application rigoureuse des conditions d’octroi de visas. Ils doivent bannir toute faveur et tout privilège accordés indûment à certains en fonction des affinités, car cette façon de faire crée un sentiment de frustration et d’injustice chez une partie de nos concitoyens.

Nous souhaitons que ce petit article puisse aider à la compréhension de notre point de vue que nous voudrions voir partagé avec tout le monde. Nous espérons également qu’il puisse contribuer au bon fonctionnement des services de l’ambassade et à l’adoption d’un comportement responsable et juste vis-à-vis de tous les membres de la Diaspora Tchadienne du Benelux.

Membres de la Diaspora Tchadienne du Benelux