Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

 Mauritanie : l'opposition fustige à Paris Emmanuel MACRON et conteste la victoire de l’Ex-Général Ghazouani

A l’initiative des militants de l’opposition, un rassemblement s’est tenu ce jeudi 27 juin 2019 devant l’Ambassade de la Mauritanie à Paris suite à la proclamation mardi 25 juin des résultats de la présidentielle du dimanche dernier.

Plusieurs membres, responsables politiques et militants de l’opposition ont pris d’assaut l’Ambassade de la Mauritanie à Paris pour protester contre l’élection de l’ex-général Ghazouani, candidat du parti au pouvoir. Il a été élu dès le premier tour avec un score controversé de 52 %. Ce qui a fait réagi à Paris de nombreux mauritaniens venus exprimer leur colère contre la confiscation de la victoire du peuple et ce hold-up électoral.

Cette situation dure depuis plus de 45 ans ont dénoncé les manifestants qui scandent des slogans hostiles au pouvoir en Mauritanie. Selon eux, le pouvoir est resté toujours détenu par les militaires qui refusent toute voie de l’alternance politique par les urnes. Ils ont aussi fustigé le message de félicitation du président français, Emmanuel MACRON, qui a adressé ses vœux au président prétendument élu.

L’enjeu sécuritaire et élection

Pour les Mauritaniens éclairés, l’enjeu sécuritaire au Sahel, est de manière évidente à l’origine de cette élection du candidat du pouvoir, qui était Général au sein de l’armée mauritanienne d’où le choix de Paris et de ses alliés d’avoir un homme fort pour les aider dans la lutte contre le terrorisme.

Les Voies de recours envisagés

Ces militants mauritaniens qui refusent d’admettre l’élection de ce Général, envisagent de saisir les instances internationales pour réclamer les comptages des voix et la proclamation des vrais résultats qui donnent vainqueur Biram Ouled Abeid, candidat de l’opposition, de défenseur des droits de l’homme, il s’oppose depuis plusieurs années aux pratiques d’esclavage dans son pays.

Il convient de rappeler qu’en Mauritanie, aucune élection digne de ce nom n’a jamais organisé dans le pays par les différents régimes successifs qui règnent dans la terreur, l’exclusion et le mépris à l’encontre de leurs concitoyens. Cette gestion politique du pays est à l’origine de l’antagonisme entre les différentes composantes nationales. Pourtant, la Mauritanie doit son existence à la volonté de tous les Mauritaniens de vivre ensemble dans la diversité.

Makaila.fr