Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

L'opposition tchadienne décidée à manifester lundi (communiqué de presse)

 

Appel à la manifestation de l'opposition démocratique tchadienne

Nous nous préparons à assister à un hold-up électoral jamais égalé au Tchad depuis l'avènement du multipartisme. 
La loi électorale a prévu la composition de la CENI, l'organe chargé de l'organisation, de la supervision et de la proclamation des résultats provisoires de l'élection présidentielle, des élections législatives et communales. Elle devait être composée paritairement en raison de 15 membres représentant la majorité et 15, représentant l'opposition démocratique. À ce jour, le régime a fait nommer 19 membres représentant la majorité et 11 de l'opposition. Ce qui est une rupture du principe de la parité. 
Le CNDP qui est ce cadre de dialogue entre l'opposition et la majorité, et dont le mandat est arrivé à expiration depuis le 15 dernier, est composé â plus de 28 membres acquis à la cause du régime MPS au lieu de 15 de la majorité et 15 de l'opposition. 
Les démembrements de la CENI en cours d'installation sont une mascarade politique relevant de la pure mesquinerie et de la bévue politique. Les membres du CNDP se sont entendus pour se répartir tous les sièges, excluant les partis non représentés, alors que tous les partis politiques se préparent à competiter et pour ce faire, ont besoin d'avoir des représentants aux démembrements pour mieux contrôler le vote et le traitement des résultats du vote. 
Le kit biométrique qui doit servir de garantie de transparence aux élections est entrain d'être remis en cause par le MPS avec la complicité active de certains partis politiques se réclamant curieusement de l'opposition. 
La caution aux présidentielles qui était de 10 000 000f est entrain d'être portée à 25 000 000f. Ce qui exclura la candidature de tous ceux qui ont toujours refusé de se compromettre avec le régime MPS connu pour sa gabegie avec son corollaire de détournement de fonds publics. 
Aujourd'hui, craignant qu'en laissant les partis politiques organiser des manifestations, des révélations seront faites et que le régime MPS et ses affidés mordront lamentablement la poussière aux prochaines consultations, le régime interdit systématiquement tout regroupement politique. 
Nous disons non à l'esclavage des temps modernes. Cet esclavage d'opinion et de pensée doit cesser. 
Nous en appelons au peuple tchadien de sortir massivement le lundi 24 juin à 6h du matin sur toute l'étendue du territoire national occuper toutes les places publiques et les ambassades jusqu'à 10h avant de se disperser, et ceci, pacifiquement. 
Non à la dictature, non à la fraude électorale. 
N'Djamena, le 21 juin 2019

Pour l'opposition démocratique

Dr NASRA Djimasngar