Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Le collectif des OSC regrette la pénurie du Gaz au Tchad

Collectif des Organisations de la Société Civile (COSC)

66267981, 66294085, 66284014

 

                                                                              

Communiqué de presse N° 001 relatif  à  l’arrestation des artistes et activistes

 

Le Collectif des Organisations de la Société Civile suit avec beaucoup de regret la situation désolante de la pénurie artificielle du gaz butane qui  perdure et dont le gouvernement peine à trouver des solutions adéquates. Cette pénurie a conduit le Collectif des artistes, activistes et le Collectif Tchadien Contre la Vie Chère à organiser une  marche pacifique en date du 25 Avril 2019.

 

Dans sa suite logique d’oppression, le gouvernement prend un arrêté interdisant systématiquement cette manifestation  pacifique alors que la constitution de la IVème République garantir la liberté de manifestation, de réunion et de rassemblements. Lors de cette marche pacifique, le commissaire de CSP 16 appréhende une douzaine des manifestants. Ces jeunes ont fait l’objet de bastonnades avant d’être conduit à la coordination de la police judiciaire.

 

Le COSC s’indigne du comportement d’un autre âge de la police nationale qui devait assurer la sécurité des manifestants mais cette dernière n’assume pas le rôle qui est le sien.

 

Le COSC est fortement scandalisé par les dysfonctionnements au sein de l’administration judiciaire.

 

En effet, le Procureur destinateur du procès verbal de déferrement de la coordination au parquet des camarades arrêtés n’était pas au courant que ces camarades avaient été ramenés en garde à vue à la police judiciaire sur instruction d’un obscur responsable de la police nationale et du Ministre de la sécurité encore en voyage. Le COSC  condamne cette arrestation illégale qui viole les dispositions Constitutionnelles.  

 

Le COSC est atterré par ces dysfonctionnements d’un système dont les victimes sont les camarades qui seront détenus ainsi au delà du délai légal de garde à vue à cause des approximations d’un système administratif et judiciaire corrompu. Le COSC tiendra le gouvernement Tchadien pour responsable de tout ce qui adviendra de l’intégrité physique de nos camarades. Par conséquent, le COSC exige leur libération immédiate et sans condition.

 

Par ailleurs, le COSC exige du gouvernement  de communiquer d’une manière sincère et franche avec les organisations de la société civile sur la situation de cherté de vie qui impacte négativement les ménages, il faut relever que cette pénurie de gaz butane n’est qu’une partie du calvaire subi par le peuple Tchadien.

Fait à  N’Djaména, le 26 Avril 2019

 

LES ORGANISATIONS SIGNATAIRES

Noms et prénoms

Organisations

Signatures

 

1

MAHAMAT NOUR IBEDOU

CTDDH

 

 

2

 

Mme NARMADJI CELINE

AFDCPT

 

3

 

NGARASSAL SAHAM JACQUES

TLP-TCHAD