Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Médias au Tchad- Reporters Sans Frontière (RSF) est préoccupé par le risque élévé qui pése sur les journaux tchadiens indépendants menacés de fermeture. L'Organisation a appellé la HAMA à renoncer à ces sanctions qui ne se justifient pas // La candidature à la présidentielle 2021 du Maréchal Idriss Deby contestée dans un mémorandum signé par plusieurs partis d'opposition au Tchad qui appellent ce dernier à renoncer à se présenter //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Paris: les Patriotes de la diaspora tchadienne de France solidaire prend acte de la prise de l'Ambassade du Tchad à Paris

COMMUNIQUE N°003/PDTF/Mars/2019


Les Patriotes de la diaspora Tchadienne en France constatent et prennent acte de la prise de l'ambassade du Tchad à Paris par des jeunes migrants et demandeurs d'asile.
Cette prise de l'ambassade du Tchad qui a conduits nos frères à saccager toute l'ambassade ainsi que les milliers de dossiers, malgré les actes de vandalisme déplorable et regrettable pour l'image du Tchad que nous souhaitons, reste compréhensible.
Nous déplorons ces actes car l'ambassade du Tchad est et restera un bien commun de toutes les filles et les fils du Tchad même si aujourd’hui, tout semble nous démontrer le contraire dans la réalité que cette représentation est plutôt au service du régime de N'Djamena tout comme toutes les administrations du Tchad.
Les Patriotes de la diaspora restent solidaires avec ces jeunes malgré le caractère de cet acte de colère de cette jeunesse désoeuvrée depuis plusieurs années tout comme le peuple Tchadien pris en otage par le régime d'Idriss Deby.
C’est une expression de frustration, la colère accumulées par cette jeunesse pour qui toutes les portes sont fermées est contraint de prendre le chemin de l’exile et de l’immigration loin de leur patrie.
C’est aussi un acte revendicatif de tout le peuple Tchadien privé depuis 30 années de toutes possibilités d’expression démocratiques.
Au vu de ces multiples tentatives, ces jeunes ont décidé de vandaliser ce matin notre "maison commune" en France.
Nous appelons les autorités Tchadiennes à apprendre à écouter le peuple et les doléances pour ne pas pousser le peuple dans la rue et le chaos.
Fait à Paris le 26 mars 2019
Pour le Conseil des patriotes de la diaspora.
Ibangolo Maina M. Abel