Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Au Tchad, 41 partis politiques signataires d'une lettre ouverte qui interpelle Idriss Deby sur le processus électoral et le climat politique délètère dans le pays //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad : les taxes communales transgressées par le Groupe Ytou malgré le rappel à l’ordre des autorités
Tchad : les taxes communales transgressées par le Groupe Ytou malgré le rappel à l’ordre des autorités
Tchad : les taxes communales transgressées par le Groupe Ytou malgré le rappel à l’ordre des autorités
Tchad : les taxes communales transgressées par le Groupe Ytou malgré le rappel à l’ordre des autorités

Le groupe YTOU qui exploite les produits agricoles au sud du Tchad notamment à : Moundou, Doba, Koumra et Sarh, destinés à l’exportation, applique des coûts déréglés contraires aux taxes fixées par les différents départements ministériels en charge des réglementations des prix sur le marché public.

Après des documents officiels dont le site Makaila.fr, a pu procurer,  le Groupe Ytou, propriété des gens proches d’un certain Héri Djagui, général de police  de son état avec la complicité de certains Maires des villes comme Moundou, Doba, Koumra et Sarh, fixe de manière unilatérale voire quadruple  les prix des produits agricoles destinés l’exploitation dans le but d’escroquer les pauvres commerçants et autres opérateurs économiques tchadiens.

Toujours selon nos informations, malgré une note de suspension en 2017 du Ministère de Commerce, ledit groupe YTOU, n’a cessé de pratiquer à sa guise l’exploitation à des fins mercantilistes en fixant des prix excessifs qui ne répondent pas aux normes de l’Etat pourtant les responsables communaux censés de veiller à l’application des taxes, brillent par leur complaisance et voire sont corrompus par la société en question.

C’est dans ce cadre que plusieurs opérateurs économiques indignés,  sont confrontés à des soucis dans l’exercice de leurs activités commerciales.

Selon eux des responsables politiques et notamment les chefs de file du parti Mps au pouvoir sont également associés dans cette vaste campagne d’escroquerie mise en place par le Groupe Ytou pour les arnaquer à outrance.  

Des noms de personnes comme Ahmat Bachir, sont cités dans ce deal juteux. L’ancien ministre de l’Intérieur serait même intervenu pour que la lettre de sanction adressée au Groupe Ytou ne soit pas respectée par ce dernier.

Pour les opérateurs économiques et les regroupements ruraux face à l’incapacité  de l’Etat d’imposer son autorité au Groupe Ytou, il est fort probable d’envisager la saisine de  l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) ou des juridictions internationales compétentes en vue de solliciter leur arbitrage dans ce différend qui les oppose à cette entreprise qui transgresse allégrement les réglementations en vigueurs au Tchad.

Makaila.fr

 

Voir la lettre: http://data.over-blog-kiwi.com/0/80/87/91/20181231/ob_7139e3_2518-7.pdf