Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: déclaration du leader de l'UNDR après une entrevue avec le Directeur de l'ANS

RÉPUBLIQUE DU TCHAD                                    UNITÉ     TRAVAIL     PROGRÈS

OPPOSITION POLITIQUE

COMMUNIQUE DE PRESSE N°   / COP/2018

Le Chef de l’Opposition Politique porte à l’attention de l’opinion nationale et internationale ce qui suit :

Lors des rencontres du 16 mai 2018 entre le Chef de l’Opposition Politique et le Président de la République d’une part, et celle du 19 septembre 2018 entre le Président de la République et  une délégation de l’opposition conduite par le Chef de l’Opposition Politique d’autre part, plusieurs sujets relatifs à l’actualité nationale et internationale ont fait l’objet de longues discussions. C’est ainsi que la question de l’ANS (Agence Nationale de Sécurité) est revenue avec insistance dans les échanges, amenant le Président de la République à suggérer à ses interlocuteurs qu’ils avaient la latitude de rencontrer les responsables de l’ANS.

Joignant l’acte à la parole, le Chef de l’Opposition politique a saisi le Directeur Général de l’ANS par lettre en date du 29 octobre 2018 pour lui demander une rencontre. Celle-ci a eu lieu le 5 novembre 2018 au siège de l’ANS.  Outre M. Saleh Kebzabo, la délégation de l’opposition politique comprenait : MM. Ganghnon Mbaimbal, Président du RPT, Yacine Abderamane Sakine, Président du PR et Nasra Djimasngar, Président de Un Nouveau Jour. Le Directeur général de l’ANS, M. Ahmed Kogri (général de division), a ensuite été rejoint par son adjoint, M. Mahamat Charfaddine.

La délégation de l’opposition a axé ses interventions sur les pratiques illégales et les violations des droits et libertés de l’ANS, en les illustrant par les arrestations, les enlèvements et les écoutes téléphoniques, notamment.

Répondant à ces inquiétudes, le directeur général de l’ANS a tenté de rassurer ses interlocuteurs sur « des pratiques révolues » tout en les informant que des réformes sont en cours pour changer en profondeur les méthodes de travail. Il a insisté sur les activités de l’ANS dorénavant plus portées sur la lutte contre le terrorisme et le contre-espionnage.

La rencontre s’est déroulée dans un climat de respect mutuel et de courtoisie.

N’Djaména, le 12 novembre 2018

LE CHEF DE L’OPPOSITION POLITIQUE

Saleh KEBZABO