Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Répression successive et violente des manifestants en France : les dictatures dans les ex-colonies françaises renforcées dans leur conviction répressive
Répression successive et violente des manifestants en France : les dictatures dans les ex-colonies françaises renforcées dans leur conviction répressive
Répression successive et violente des manifestants en France : les dictatures dans les ex-colonies françaises renforcées dans leur conviction répressive
Répression successive et violente des manifestants en France : les dictatures dans les ex-colonies françaises renforcées dans leur conviction répressive

Depuis cinq (5) semaines, le peuple français souverain est dans la rue parce qu’il est durablement éprouvé par l’injustice sociale, fiscale et d’autres difficultés qui portent atteinte à sa dignité.

Emmuré dans le silence depuis quelques semaines, Emmanuel MACRON, président français a rompu a décidé de s’adresser, lundi dernier, aux populations pour calmer la colère ambiante et leur proposer des mesures afin de sortir le pays de la crise qu’il traverse. Malheureusement celles-ci ne font pas l’unanimité chez les Gilets Jaunes qui ont de nouveau manifestés, ce samedi,  15 décembre 2018 sur l’ensemble du territoire y compris Paris, devenu centre de contestation sociale.

Pour contester les propositions gouvernementales, les « Gilets Jaunes », étaient de nouveau dans les rues. Ils étaient toujours mobilisés pour exiger du Gouvernement plus de justice sociale et fiscale afin de vivre dignement face à la précarité sociale qui gagne exponentiellement du terrain dans l’ensemble du pays.

L’enseignant et universitaire Thomas DIETRICH, qui fait partie de ce mouvement diversifié, composé de toutes les catégories socio-professionnelles, a été présent, samedi à Paris dans le cortège qui manifeste contre les mesures impopulaires d’Emmanuel MACRON.

Pour l’écrivain et plusieurs manifestants rencontrés lors de cette manifestations : « il est inadmissible que nous subissons de manière permanente une répression violente de la part des forces de l’ordre déployées sur le terrain et qui usent des moyens répressifs pour étouffer nos marches pacifiques »

Force est de constater et de déplorer que même en France, pays de tradition démocratique, la manifestation censée être une liberté d’expression subit des graves restrictions de la part des autorités administratives et politiques à plus forte raison dans d’autres pays.

Face à ces mesures liberticides qui s’emparent de France ces derniers temps, l’inquiétude grandit chez certains observateurs éclairés.

Les dictatures africaines réconfortées dans leur légitimité de poursuivre la répression chez elles

Plusieurs pays de l’ex-colonie française qui connaissent des dictatures, suivent avec une attention la contestation sociale en France.

Au regard de ce qui se passe en France, les dirigeants africains les plus réfractaires à la démocratie sont réconfortés dans leur ferme conviction de continuer à réprimer dans une totale impunité les voix contestataires de l’opposition et de la société civile.

Au lieu de rester éloignées de la situation en France, les diasporas africaines devraient être attentives à ce qui se passer dans leur pays d’accueil, qui est forcément en lien avec leurs pays d’origines.

Les revendications des Gilets Jaunes sont autant légitimes qu’ils méritent d’être soutenus pour que les choses aussi bien en France qu’ailleurs changent. Car, si la démocratie est étranglée en France et elle aura de manière inévitable des conséquences sous d’autres cieux. Voilà ce que nous pensons !

Makaila.fr