Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Au Tchad, 41 partis politiques signataires d'une lettre ouverte qui interpelle Idriss Deby sur le processus électoral et le climat politique délètère dans le pays //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad-Israël : des raisons médicales pour justifier une pseudo-reprise des relations diplomatiques

Trois jours après la visite surprise et médiatisée en Israël, d’Idriss Deby, on n’en sait un peu plus sur la motivation réelle du dirigeant tchadien qui prétexte vouloir reprendre les relations interrompues entre les deux pays depuis 46 ans.

 

Plusieurs sources vérifiées, soutiennent que sur recommandation de son médecin traitant, établi à l’hôpital américain de Neuilly, qu’e Idriss Deby qui souffre des graves soucis de santé avec des conséquences multiples et variées, a été orienté vers les hôpitaux israéliens réputés spécialisés pour recevoir des soins de qualité.

Depuis 2016, des émissaires tchadiens ont entamé discrètement des négociations en vue de permettre au despote, Idriss Deby de venir en catimini en Israël en passant par la Jordanie sans susciter aucune polémique. Sauf que, à l’époque, l’Etat hébreux avait exigé de lui une visite officielle. Le pays n’autorisait pas à un Chef d’Etat dont le pays est en rupture des relations de venir se faire soigner.

Aboutissement d’une longue négociation

De l’avis d’un observateur tchadien averti et éclairé sur la question « cette visite rendue officielle par la délégation tchadienne, relayée et amplifiée par les médias, est l’aboutissement d’une longue négociation entre les deux pays qui a été entamée en 2016 ».

Raisons médicales

Notre source ne voit pas réellement une reprise des relations diplomatiques entre le Tchad et l’Israël. Selon elle, cette visite trempée de réchauffement diplomatique est à vrai dire celle de permettre à Idriss Deby de prospecter des hôpitaux spécialisés pouvant le recevoir étant donné que son état de santé se dégrade malgré plusieurs recours aux traitements en France et ailleurs y compris des méthodes locales et traditionnelles.


Visite coûteuse et inquiétude de l’opposition et société civile au Tchad.

Faisant fi à la crise financière et sociale que connaît le Tchad, Idriss Deby qui a séjourné pendant trois jours , a emporté avec lui 92 milliards comme frais de sa mission. Ce qui a été révélé par la presse locale, a indigné et inquiété les responsables politiques et associatifs qui entrevoient à travers cette relation Tchado-Israélienne, des démarches visant à les réprimer avec des méthodes de surveillance et d’écoutes de leurs actions à l’encontre du régime.

Méfiance à Khartoum

Neuf (9) ans après le rétablissement des relations entre le régime de Ndjaména et celui de Khartoum, la visite d’Idriss Deby en Israël, suscite polémique.

En effet, le voisin soudanais qui a fait le choix de calmer la tension avec le Tchad, est aussi irrité par cette visite suspecte d’Idriss Deby.

 

De l’avis de notre source, les Soudanais vont désormais craindre Idriss Deby dans sa prétendue volonté de reprendre les relations avec l’Israël, donnera l’occasion aux agents des renseignements de ce pays de faire des infiltrations au Soudan à partir de la frontière tchadienne.

D’ores et déjà, certains observateurs disent surveiller dans les prochains jours les réactions du Soudan devant cette situation crée par Idriss Deby.

Il est déplorable qu’Idriss DEBY occulte le poids du différend israëlo-palestinien au nom de son intérêt personnel en engageant l’ensemble des Tchadiens mécontents de la politique appliquée et pratiquée par l’Etat hébreux contre les Palestiniens qui ne réclament que leur souveraineté et vivre librement et dignement.

En définitif, les visites des hôpitaux et les champs d’expérimentations agricoles israéliens, sont des arguments fallacieux évoqués par Idriss Deby pour justifier le réchauffement des relations diplomatiques avec l’Israël.

Ce qui est sûr, il faut s’attendre que désormais le Tchad devienne la cible privilégiée des groupuscules hostiles qui vont se radicaliser contre son pouvoir.
Tchad-Israël : des raisons médicales pour justifier une pseudo-reprise des relations diplomatiques.

 

Makaila.fr