Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Soyons tchadiens d'abord pour qu'on combatte ensemble le régime ensuite.

Les compatriotes du BET qu'ils soient Toubou, Daza, Bideyat..bref les Gouranes doivent au moins faire une rétrospective de leur histoire avant de taxer des tous les noms d'oiseaux de mauvaise augure leur " perroquet "Bachir . Lui n'est qu'un serviteur parmi tant d'autres du BET.
Rétrospective de d'histoire ? ouï ! On peut tout dire sur Bachir. Cela ne nous en dit rien . Puisque Bachir est l'un des maillons d'un régime moribond lequel est cause et effet du sort de ceux qu'on torturait, esclavagisait ,humiliait... aujourd'hui dans le BET: une guerre planifiée contre le Centre du pays..

En fait, lorsque on interpelle ici l'histoire ,c'est pour dire à ces gens victimisant de revoir d'abord leur copie à eux et au-delà celui de leur régime. Disons là claire. Jusqu'à là, le régime est BET. Il agit BET, il réfléchit BET. Donc .il est BET. Et jusqu'à là encore a nos yeux le BET est redevable au Centre du Tchad.

Qu'il soit Habré ou qu'il soit Deby ,aucun n'a pu accédé au pouvoir par le BET : tous par l'est du pays. C'est par ce qu'il y là-bas un peuple brave , un peuple hospitalier chez lequel on y trouve l'accueil fraternel, le ma'ger le boire .. Un peuple qui n'a leur jamais demandé de lui payer le droit de terre, ni celui sur le mil moins encore le droit sur la viande de ses animaux.... Ils étaient nourris gratuitement par ceux d'Amzoer ,du Guerreda , du D'adré...ect.

Lorsqu'on interpelle l'histoire c'est ,par ce que tous ceux qui vivent aujourd'hui sous l'extrême pauvreté de Deby et la puante torture de ses parents dans le BET sont pour la plupart du centre du pays et du l'Est : arabe, ouaddaiens, Hadjaraï, kanembou ,Boulala, Dadjo, Mimi, Tama....

Et, Ceux là ,dans de tous les temps et pendant les moments de chesseresse , des guerres, ont accueilli a bras ouvert leurs frères Gouranes avec l'eau ,le manger bref dans une hospitalité légendaire sans leur en causer un tord quelconque. D'où aujourd'hui ,, on voit tous ceux qui y interviennent sur la toile sont soient scolarisés à Biltine, à Abéché , ATI, Mongo, Ndjaména et soient dans le sud profond.

Alors, au lieu de faire la promotion de la légendaire hospitalité dont ils ont eu la chance de l'avoir chez gens 
là et dire à leurs parents avec lesquels ils se communiquent a travers leurs différents groupes sur les réseaux sociaux de cesser avec cette pratique d'autre âge, ils les inciter à travers leur " organisation ressortissants du BET " à condamner les propos de leur serviteur Bachir. Quelle ironie. Quelle ingratitude.

Soyons sérieux . la rébellion actuelle n'est pas composée essentiellement des seuls ceux du BET tout comme le régime ne combat pas les seuls ceux du Tibesti. Les toutes ethnies du Tchad y sont présentes de part et d'autre. Tous les tchadiens en souffrent de sa turpitude. Mais ,il y'a également les enfants du Tibesti qui sont un peu partout dans toutes les instances du Gondwana tchadien: dans l'armée, l'administration et qui ont leur également leur mot à dire. Alors, que disiez vous à ceux-là surtout lorsqu'ils vous voient torturer des gens qui vous accueillent par le passe pendant vos malheurs et pendant que vous êtes en difficultés et ils se taisent lorsque ces mesquins se réfugient chez vous pour n'avoir ne ce serait-ce que le quoi a nourrir leurs enfants ? Alors, sont-ils complices avec vous ou avec le gouvernement ? Non, ils sont ingrats ,n'est-ce pas ? Ingrats de n'avoir pas dit ce qu'ils ont vécu dans ce Tchad hospitalier. Ingrat de n'avoir pas dit ce qu'ils ont trouvé sous ce régime . Ils sont ingrats tout comme vous.

Au Tchad, nous nous se connaissons tous. Qui est qui : par nos voix, par nos gestes, par nos paroles... On se sait qui torture., qui torturé. Au lieu de vous faite blanchir de votre passé macabre sous Habré, vous vous en exposez le pire sous Deby: l'esclavagisme. 
Retenez : ni le régime de Deby n'est pérenne ni le Tchad ne se dépasse quelque part même si le BET est scindé . comme dit l'adage " le serpent est sur la terre et le pied est aussi sur la terre". Ne victimisez pas le régime. Reconnaîtrez vos tords. Sensibilisez vos parents.
Laissez votre serviteur Bachir en sommeille et réparez le tord que vos parents nous causent chaque matin. Sion

Abou Hamdane
Voisin du fameux BET.!
Actuellement au Susan