Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Au Tchad, 41 partis politiques signataires d'une lettre ouverte qui interpelle Idriss Deby sur le processus électoral et le climat politique délètère dans le pays //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Trois journalistes arrêtés , la Ligue Africtivistes exigent leur libération sans délai

L'affaire des journalistes algérens Abdou Sammar et ses confrères algériens, inquiéte la ligue Africtivistes qui demandent aux autorités algériennes de faire preuve des dépassement

Africtivistes dénonce l'arrestation de journalistes en Algérie

Le 23 octobre 2018, notre camarade Abdou Semmar d’Algérie et deux de ses confrères, Mérouane Boudiab et Adlène Mellah, ont été arrêtés par la gendarmerie nationale algérienne suite à une plainte pour diffamation.

Ils étaient détenus depuis cette date en attente de leur comparution devant des juridictions pénale et correctionnelle. Ils n’ont jusqu’ici pas eu le droit de voir leurs avocats.

M. Boudiab, collaborateur d’Abdou Semmar dans son site d’informations en ligne Algérie Part a cependant été relâché.

Africtivistes exprime son inquiétude face à des pratiques d’un autre âge. Nous renouvelons notre solidarité et notre soutien indéfectible à notre frère Abdou Semmar ainsi qu’à tous les journalistes algériens qui vivent sous un régime de menace et de harcèlement incessant de la part des autorités politiques. Il est inconcevable que des journalistes et personnes de médias puissent encore être arrêtés, brimés et privés de leurs droits élémentaires qu’est celui d’être assisté par un avocat juste parce qu’ils ont publié des informations qui seraient gênantes pour certains.

Il faut rappeler que ce n’est pas la première fois qu’Abdou Semmar est inquiété par les autorités algériennes. En 2017 déjà menacé, il avait dû se retirer pour se cacher pendant un certain temps. Son compagnon d’infortune, M. Mellah est lui toujours sous contrôle judiciaire pour avoir couvert la saisie de drogue au Port d’Oran.

Africtivistes lance un appel aux autorités algériennes afin que la raison l’emporte et que les journalistes et hommes de médias puissent librement exercer leur métier en toute quiétude. Nous en appelons également à l’Union Africaine et à toutes ses composantes afin qu’ils agissent pour le respect des droits fondamentaux que sont la liberté d’expression, la liberté d’informer et le droit à l’information des citoyens algériens.

#Africtivistes
#FreeAbdouSemmar