Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

DÉSORMAIS, INTÉRESSONS-NOUS A LA POLITIQUE AU TCHAD *

Si aujourd'hui j'ai décidé d'écrire sur ce sujet ce parce que nous (les Jeunes) sommes loin d'esprit de ce qui se fait dans notre propre pays.

Nous voulons un changement d'abord de mentalité de mes frères jeunes en s'intéressant sur la gestion et la participation de la *Chose Publique* et avoir une destinée et un avenir meilleur; plus encore écouté cette phrase : « *Vous nous avez redonné goût à la politique* »Je peux vous assurer que ça n’a pas de prix.

Quand un jeune Africain te dit qu’il n’a pas regardé la Champions League hier soir parce qu’il suivait un débat télévisé, tu commences à comprendre que tous ceux qui disaient que les mentalités pourries des jeunes n’allaient jamais changer et bien alors ils se trompaient.

Permettez moi de vous dire que tous les pays développés ou en voie de développement d’aujourd’hui ont été à un moment donné de leur histoire, archi pauvres et mal organisés avec des députés hypocrites, corrompues, ségrégationistes, et que sais-je? 
S’ils sont arrivés au sommet de l’estrade aujourd’hui, alors pourquoi pas nous?

*A présent, vous comprenez  que dans notre pays, ce n’est pas la politique qui n’était pas interessante, mais plutôt la façon dont elle était pratiquée et présentée par nos politiciens*. Ils ont utilisé deux stratégies pour nous enfumer  :

La première consistait à mystifier totalement la chose politique, *en donnant l’impression au peuple qu’il fallait être un génie pour en discuter*.

En gros, au lieu de parler pour se faire comprendre, ils parlaient précisément pour ne pas être compris. Ça leur faisait même plaisir qu’on leur dise : *Quand vous parlez personne ne comprend. Vous êtes trop forts, vous êtes les supers, sans vous nous ne seront pas ici, Allah yansourak, Allah yikhalik lena ....* et pourtant dans leur villages la population est dépourvue d'eau potable, électricité, éducation......

La deuxième  consistait à *intimider, à menacer, à donner l’impression que tout le monde qui parle va automatiquement se faire tuer*.

Ça, a abouti sur une situation totalement insolite, *où chaque individu sait que les choses vont mal, mais où personne n’ose se lever, soit disant parce qu’il a peur de mourir*.  
Mais jusqu'à quand? 
Ou sont les prophètes pour les religieux... ne sont-ils pas renvoyés, torturés et tués par leur peuple?

Comment peut-on être à l’aise dans un pays où on est en danger, simplement parce qu’on a exprimé son avis, dans la politesse et la légalité la plus totale?

*On dit en droit que celui qui regarde un crime sans le dénoncer est complice de ce crime*.

C’est justement parce que ceux qui nous gouvernent ont transformé le pays en une zone à risque *qu’il faut s’activer à les remplacer par les voies légales*.

C’est de la pure et simple logique. *Ne rien essayer, c’est aimer la souffrance*.

C'est pourquoi j'ai décidé d'essayer avec votre soutient pour n'est pas aimer la souffrance ou vivre la dans souffrance.

*Vive la jeunesse que vive l'inclusion politique de la jeunesse*

SADDAM ANNOUR TRÉBO 

SECRÉTAIRE À L'EDUCATION ET AUX DROITS DES ÉTUDIANTS AFRICAINS 

CANDIDAT AUX ÉLECTIONS LÉGISLATIVES