Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Au Tchad, 41 partis politiques signataires d'une lettre ouverte qui interpelle Idriss Deby sur le processus électoral et le climat politique délètère dans le pays //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

 COTONCHAD-SN-OLAM « le JACKY Rivière à la cotontchad-sn est un néocolonialiste »

Sans doute convient-il de relever d’entrée de jeu, que cet individu à plusieurs visages. Il y a en lui le père de famille (Je suppose qu’il a des enfants), le manager et négociateur, l’ingénieur comme il le dit, l’analyse équilibrée consiste à distinguer lequel de ces différents individus est à la cotontchad. Ce ne certainement pas le manager. Il ne pourrait pas pocher un lundi à 7 heures du matin l’œil de sa femme d’un coup de poing et prétendre l’avoir fait en tant que manager. Pas de confusion : le JACKY Rivière à la cotontchad-sn est un néocolonialiste tout simplement. Un anarcho-facho-nihiliste si l’on peut dire. Adepte de la confusion et de la provocation, il est prêt à tout pour qu’on parle de lui, quitte à créer le vide et le chaos autour de lui, quitte à installer le chômage et la famine dans la zone cotonnière du Tchad… il est de la responsabilité du gouvernement d’empêcher une telle éventualité.

Par ailleurs, il serait bon de ton de rappeler une chose : le Tchad est en crise économique. Le président de la république l’a dit, et n’a pas encore annoncé la fin de cette crise économique. Dans un tel contexte, JACKY Rivière, qui sait parfaitement ce qu’il fait en étant à la tête de la cotontchad-sn deuxième économie tchadienne, est conscient que ses actions (Ralentissement de payement des cotonculteurs, refus de payement des passifs des partenaires traditionnels, licenciement, compression, chômage technique de personnels, etc.) ont pour conséquence la chute de la production cotonnière et du coup vont à contresens des actions qu’il faut mener pour éradiquer cette crise économique. Ce qui est inacceptable et plus grave encore, il s’offre le luxe de jouer avec la conscience du personnel, j’ai envie de dire les pères des familles qui vivent déjà difficilement au mois le mois et qui ont fait inscrire leurs enfants dans les écoles à l’étranger, il récupère cette difficulté pour les déstabiliser moralement. C’est depuis début septembre qu’il leur a promis le chômage technique pour ne pas dire l’enfer, puis il avance dire début novembre et maintenant on vient d’apprendre qu’il a renvoyé la souffrance de personnel aux calendes grecques, imaginez un tant soit peu vous qui lisez cet article, que vous soyez dans une telle situation ; pour moi ce manque de respect et cet oubli de JACKY Rivière que le personnel de la cotontchad-sn représente la nation tchadienne sont une humiliation pour la république.

Ces actions de JACKY Rivière qui ne nous donnent aucune autre possibilité d’interprétation, que de se rappeler de la colonisation sont un message subliminal pour quelque déséquilibré comme lui qui pourrait le prendre à la lettre à l’image du directeur des relations industrielles DINGAMADJI Majior Solness, ce vieux seigneur de la guerre, n’a pas hésité un seul instant de mettre fin à toute les activités génératrices de ressource financière de pauvres femmes ménagères aux environs de la cotontchad-sn pour subvenir à leurs besoins, dont ces femmes ménagères et leurs enfants se souviendront pendant longtemps de ce prophète de malheur. Donc à mon avis, ce qui se passe actuellement à la cotontchad-sn est assez grave pour que le gouvernement puisse réagir en arrêtant ces aventuriers de grand chemin et appliquant la loi à ces criminels économiques dans les jours à venir. Force doit rester à la loi.

Mais sait-on jamais, JACKY Rivière est français, et la France est une puissance qui sait faire des miracles comme en a été sur l’affaire arche de zoé. La question est de savoir si JACKY Rivière pèse assez lourd pour amener son pays à bander ses muscles pour lui, une seule chose est sure pour moi : avec cette génération tchadienne consciente rien ne sera jamais plus comme avant. J’espère pour lui qu’il est psychologiquement préparé.

Une chose est de jouer les provocations comme il est en train de faire avec ses actions macabres. Et une autre de faire face aux dures réalités de la détention, je sais de quoi je parle, pour en avoir été victime.

Seuls les fous font tout sur tout, n’importe où et quand, n’étant pas spécialiste en la matière , je ne sais si cet individu est fou, par contre, je sais qu’il ne recule devant aucun excès pour faire du mal au personnel de la cotontchad-sn, car la seule personne qui compte à ces yeux, c’est bien lui-même, il aime tenir la vedette. Mais pour combien de temps encore ?

ABDRAMANE Bazar