Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Coton Tchad SN / Olam : PERTE DE CONFIANCE ou bien " JAMAIS DEUX(2), SANS TROIS(3)
Après le licenciement de Mr Souleymane Ali Rosi et Mahamat Moctar, respectivement ex DCM ( Directeur Commerciale et Marketing) et DCMA (Directeur Commerciale et Marketing Adjoint) .  Mr  GUIRYANAN MOYALBAYE Marc le DAM (Directeur des Approvisionnements et du Matériel) de la Coton Tchad SN viens d'être licencié, autant pour moi viens d'être sacrifié au profit de Mr PADACKE Fauba ( le grand frère de notre ex PM) . Le motif  invoqué est la  " PERTE DE CONFIANCE " , c'est aussi simple que ça ?
 
En effet le "colon" de DG(Jacky Rivière) entouré de ses fidèles, entre autre Mr Ibrahim Malloum (négre de service) sont à la chasse des directeurs " intègres" On dirait un Sarkozyste assoiffé du pouvoir " La Coton Tchad SN … soit tu l'aime, soit tu la quitte " Le DG Rivière nous a déjà sorti en plein AG de cadres de la Coton Tchad SN , le "CAS PAR CAS " de monsieur Sarkozy lorsqu'il faisait allusion à l'immigration " choisi et non subi" .
En faite depuis leur arrivée à la Coton Tchad SN, et exactement depuis une semaine ils se sont acharnés sur le pauvre GUIRYANAN MOYALBAYE Marc, soit disant qu'il a réceptionné sans leur autorisation une commande de produit pour le  traitement des engrais d'une valeur d'un milliard de FCFA; Faux et archi faux. Cette commande ne peut pas être réceptionné sans une autorisation préalable du sieur PADACKE Fauba (un autre négre de service), Mr PADACKE Fauba par la bénédiction de son petit frère de PM était le DGA et le DPC(Directeur de la Production Cotonnière), donc il ne pouvait pas ne pas être au courant de la commande, du faite que le produit en question concerné son service c'est-à-dire la Production Cotonnière. Pour couronner le tout au moment du passage du PDG MASRI( un autre négre blanc de service) le sieur PADACKE Fauba se faisait pousser des ailes, " il pété plus haut que son cul " , il a profité de la docilité du sieur MASRI qui était "reloud" on dirait une margouillat femelle. Mr PADACKE Fauba agissait et prenez des décisions à la place du PDG Masri, donc c'est PADACKE Fauba qui a ordonné et réceptionnez la commande, et comme Mr PADACKE Fauba est le protegé d'Olam , donc faudrait trouver un bouc émissaire, c'est ainsi que le "pauvre" GUIRYANAN MOYALBAYE Marc se retrouvé sur la ligne du mur du "bulldozer" Rivière. Par contre GUIRYANAN MOYALBAYE Marc a eu une mise à pieds conservatoire d'une semaine et une convocation pour un entretien disciplinaire. GUIRYANAN MOYALBAYE Marc  étais reçu le vendredi dernier par le DG Rivière est son staff afin qu'il s'expliquait sur ce qu'on lui reproché et à la fin de l'entretien, Marc était réintégré on lui a même signifié de reprendre le travail dé le lundi et contre tout attente, le mardi matin on le licencie pour " PERTE DE CONFIANCE " … 
 
Comme disait l'autre " Jamais deux(2) sans trois(3) " … Ceci me rappelle la fable de la fontaine " Le voleur et l'âne " … Pour un Coton Tchad SN enlevé, deux voleurs ( Souleymane Ali Rosi et Mahamat Moctar) se battaient, l'un voulait le gardé, l'autre le voulé vendre …………………………….. Arrive un troisième larron, c'est-à-dire un troisième voleur (GUIRYANAN MOYALBAYE Marc) sans saisir maître Aliberon( Mr Riviere)…..
 
Je m'arrête là, je le prends à la rigolade, mais en tant que tchadien, ce qui se passe à la Coton Tchad me fait très, très, très mal ……
 
BERAL MAHAMAT ROSI

--