Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: lettre ouverte du député de Salamat à Idriss Deby
Lettre ouverte
A la Très Haute Attention de Son Excellence IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef du gouvernement
 
Objet : manque d'un Hôpital et de routes dans
Le département de Haraze Mangueigne
Province du Salamat.
Excellence Monsieur le Président de la République
J'ai l'honneur de venir par la présente, appeler votre attention par rapport à votre politique de gouvernance vis à vis de la population du département de Haraze Mangueigne.
Excellence Monsieur le Président de la République, permettez-moi de vous dire que si j'ai utilisé cette voie pour vous apporter le cri de cette population, parce-que c'est le seul canal sur lequel les informations vous parviendront.
En effet, le département de Haraze Mangueigne, un des plus anciens départements du Tchad, a bénéficié d'un projet de construction d'un hôpital de district dont la pose de la première pierre était en 2004. Aussitôt le chantier était démarré et est actuellement en phase de finition à l'heure où je vous expose ce message. C'est dire que quinze (15) ans après, l'hôpital n'est plus encore opérationnel. Vous verez  ci-dessous l'image de cet hôpital.
Excellence Monsieur le Président de la République, nous voudrions savoir qu'est-ce qui empêche la finalisation de cet hôpital? Est-ce que tous les acteurs impliqués dans ce processus sont-ils de bonne foi? Où se situe  concrètement le problème ?
Ce la me laisse à vous posez cette question : qui est le décideur ? Pourquoi n'exécute t-on pas la décision du chef ? Ce la m'amène a dire que votre système de gouvernance n'est pas de bases à mieux mener une politique publique. Votre politique manque de performances.
Excellence Monsieur le Président de la République, si après 28 ans de votre règne à la tête de ce pays, un grand département comme Haraze Mangueigne n'a pas un hôpital de district opérationnel, je trouve en ce la une honte pour vous. Une honte parce-que vous avez conduit une politique d'exclusion en vers cette population innocente. Une population victime de votre politique d'exclusion parce-que le département n'a ni hôpital, ni route. Ces deux grandes préoccupations sont suffisantes pour mettre à nu votre politique de gouvernance de 28 ans en vers cette population.
1) En matière d'infrastructure routière : Excellence Monsieur le Président de la République, à près la cérémonie du cinquantenaire du parc national de Zakouma, vous avez accordé une audience aux cadres, autorités traditionnelles et hommes politiques de la région où vous vous êtes opposé au désenclavement de la route Amtiman- Haraze Mangueigne sur une distance de 160 km et ce, avez-vous le dit pour de raison sécuritaire. Cette décision me semble-t-elle, n'est pas motivée. Seul Allah qui vous donne le pouvoir et ce Allah qui vous le retire. Mais le désenclavement de Haraze ne soit pas la cause de votre chute du pouvoir.
 
2) En matière d'infrastructure hospitalière : la pose de la première pierre était en 2004 et aujourd'hui après 15 ans, cet hôpital n'est plus opérationnel, il en phase de finition depuis 3 ans, abandonné.
 
3) la Ville de Haraze Mangueigne n'est pas encore honorée comme de tradition de votre visite officielle, en tant que Président de la République, représentant la Nation toute entière. Alors on vous a vu et accompagné dans des localités où il me semble inutile d'y aller parce-que ce n'est pas une prioritadministratiftre visite de Sadi djedide en était une illustration où vous avez mis quatre jours dans un wadi-desert ni habité et cette aventure a coûté des milliards de l'argent du contribuable tchadien, alors ça servait d'autres besoins fondamentaux.
 
4) Sur le plan administratif: l'Administration , bras séculier de l'État, est bâtie sur un certain nombre de principes et de valeurs.
Le Tchad, à l'instar des certains pays africains, a intégré dans son système de gouvernance le principe de l'équilibre régional dans certaines nominations et autres et ce pour éviter de frustrations et de haine, afin de consolider le mieux vivre ensemble.
Mais malheureusement les filles et fils du département de Haraze Mangueigne ne font pas partie de ceux qui pris en compte dans cette situation. Ils sont comme des citoyens à part entière et exclus de votre système de gouvernance actuelle.
 
Excellence Monsieur le Président de la République, vous avez carrément oublié le département de Haraze Mangueigne, vous avez mené une politique d'exclusion en vers cette population innocente. 
Excellence Monsieur le Président de la Réputation, au-delà de tout, vous êtes d'abord un Homme d'État. Et les Hommes d'État sont ceux-la qui s'occupent de leurs citoyens. Occupez-vous de votre peuple. 
Le pouvoir appartient au peuple et pour le peuple.
Occupez-vous du peuple dans le respect du principe d'équité et d'égalité des citoyens. Il n'y a pas un supérieur à un autre. Le Tchad est, un et indivisible.
Excellence Monsieur le Président de la République, la population du département de Haraze Mangueigne attend de vous la finalisation de cet hôpital dans un bref délai pour qu'il soit opérationnel, afin de permettre à cette population, l'accès à de soins de qualité.
Telles sont les préoccupations de la population du département de Haraze Mangueigne que j'ai bien voulu vous rendre compte.
 
Je vous prie d'agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de gouvernement, l'expression de mon profond respect.
 
Député Djibrine Adoum Katir
Tel: 66 16 22 61 / 99 64 60 05