Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Face à l’immobilisme du régime d’Idriss Deby, la plateforme revendicative reconduit la grève illimitée
Face à l’immobilisme du régime d’Idriss Deby, la plateforme revendicative reconduit la grève illimitée

Décidément entre le régime d’Idriss Deby et les principales structures syndicales du Tchad, les négociations pour sortir le pays de la crise sociale qu’il traverse sont au point mort depuis quatre mois.

A l’issue d’une Assemblée Générale tenue, ce samedi 01 septembre 2018  à la bourse du travail au Tchad, la plateforme revendicative des droits des travailleurs(es), a décidé de reconduire la grève illimitée qui paralyse le pays depuis 4 mois.

Cette décision résulte du manque de volonté politique des autorités tchadiennes qui refusent de décongestionner la crise sociale, véritable abcès dans les rapports avec les principaux syndicats du pays. Ils estiment que le pouvoir d’Idriss Deby est peu respectueux des engagements avec les partenaires sociaux du pays.

Ce qui est sûr et certain, la reconduite de cette grève illimitée pénaliserait et fragiliser davantage les citoyens tchadiens les plus démunis qui n’ont accès aux soins ni à l’éducation de leurs enfants privés de scolarité.

Il faut rappeler que 2011, le Tchad est confronté à une crise sociale majeure que les autorités en place expliquent par la baisse des prix du pétrole alors que les membres de la société civile et des mouvements citoyens contestent en attribuant la responsabilité à une mauvaise gestion des ressources du pays par une minorité qui s’est embourgeoisée au détriment de la masse de plus en plus paupérisée et exclue.

Devant cette situation d’impasse illimitée, la plateforme syndicale va-t-elle reprendre les négociations avec le régime tchadien ou bien elle doit repenser sa manière de lutter pour les droits inaliénable des travailleurs(es) au Tchad ?

Makaila.fr