Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Médias au Tchad- Reporters Sans Frontière (RSF) est préoccupé par le risque élévé qui pése sur les journaux tchadiens indépendants menacés de fermeture. L'Organisation a appellé la HAMA à renoncer à ces sanctions qui ne se justifient pas // La candidature à la présidentielle 2021 du Maréchal Idriss Deby contestée dans un mémorandum signé par plusieurs partis d'opposition au Tchad qui appellent ce dernier à renoncer à se présenter //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

RÉACTION DE KODOU CHOUKOU TIDJANI 
 
Je soussigné Kodou Choukou Tidjani certifie que je ne suis en rien auteur des échanges de droits de réponses et de contre-droits-de-réponses mis au goût du jour sur le Blog-Makaïla par des personnes obscures et rancunières. 
 
Je tiens à porter à la connaissance de toute opinion nationale ou internationale que je reste au dessus de toute mêlée tribale ou interindividuelle qui pourrait compromettre l'union des ethnies où des hommes dans nos régions ou dans notre patrie chère a tous. 
 
Mon éducation et mes responsabilités professionnelles et traditionnelles de citoyens et de cadre du pays exigent de moi une hauteur d'esprit pour pardonner tout dessein sournois qui veut salir mon honorabilité et mes relations cordiales et fraternelles avec les tchadiens et avec tous les citoyens du monde. 
 
Sans once d'hypocrite ni vengeance, je pardonne a tous ceux qui veulent me mettre au cœur des querelles intestines et inutiles tout en abhorrant de tels desseins qui ne grandissent personne. 
 
J'exhorte par ailleurs le blog-Makaila ou tout autre site de publication de bien vouloir recouper les informations afin d'éviter ces publications tendancieuses qui visent le clivage de la société tchadienne dans son ensemble en visant ma modeste et innocente personne. 
 
Nul n'a choisi de naître dans telle ethnie ou dans tel clan. Nos naissances sont les choix du Très Haut, Dieu l'omniscient et le Tout Puisant. Comme tel, nos différences tribales sont une richesse pour asseoir la paix et la cordialité entre les peuples. Combien sommes-nous pour nous détester ou pour nous haïr à cause des responsabilités ou du matériel de ce bas-monde? 
 
Que l'humanité entière me permette d'être au dessus des bassesses et des divisions entre nos communautés ou entre nos cadres et responsables. 
 
Je sollicite de chaque homme et femme d'expurger de leurs cœurs les rancunes et les animosités gratuites qui peuvent perturber la paix sociale dans nos régions et parmi nos communautés. 
 
Encore une fois je proclame que je ne suis pas celui qui pourrait être à la base de ces courriers bas qui, par ailleurs, m'indignent par l'association de mon nom. 
 
      Kodou Choukou Tidjani