Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Département de la Tandjilé- le ministre de l'administration du territoire, Mahamat Ismail Chaïbo a relevé de ses fonctions le préfet nommé par un décret pour le remplacer par un autre qu'il nomme par un message radio //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Limogeages des Inspecteurs de l'Inspection Générale D'État par une Société Française (Deuxième partie)

Comme promis à notre première publication concernant les Inspecteurs de l'Inspection Générale D'Etat limogés par une société Française, nous venons par la présente vous présenter le nom de la société en question et quelque éclaircissement.

La fameuse et toute puissante société en question ayant provoqué le départ inattendu et forcé des inspecteurs de l'Inspection Générale d'Etat d'une manière définitive est la société ENERTEX.

Cette société des Mafieux a gagné deux faramineux marchés (la restauration et la maintenance multi technique de l’université de N’Djaména - Campus de Toukra) sans toutefois respecter les clauses des deux marchés d'où le plus grand tort revient à l'Etat pour la mauvaise supervision et la gestion à la hâte du Ministère de l'Enseignement supérieur.

La lecture des contrats révèle que toutes les charges financières reviennent à l’autorité contractante, qui se charge de fournir les locaux où doivent loger le restaurant, son personnel expatrié, le bureau de la société, son matériel de travail entre autres ustensiles de cuisine, fournitures diverses, logistique y compris également les factures des téléphones mobiles et autres tcharafis.

Le plus ahurissant se trouve dans le salaire versé au personnel expatrié, le directeur des exploitations gagne 10.500.000 francs, Son chef cuisinier expatrié se taille lui, 9.000.000 francs de nos francs dévalués. Aux équipes locales, ce ne sont malheureusement que des miettes qui n’atteignent pas le SMIG qui leur sont versés. Les salaires réunis des dix gardiens le mois se chiffrent à 250.000 francs.

Tout le monde parle d’une résiliation pure et simple des contrats y compris les étudiants bénéficiant de leur service. Mais malheureusement, personne ne pourra résilier ces contrats même l'IGE d'où l'essai des inspecteurs qui a fini par leurs suspensions au début, puis leurs limogeages par la suite et risque même d'être arrêté puisqu''une enquête a été ouverte à leurs encontre aux dernières nouvelles.

Malgré les prestations non effectives et par la complicité de quelque tête de nos dirigeants que la société a réussi à mettre dans ses poches, l’Etat doit à Enertex 8,6 milliards, chose que les inspecteurs ne reconnaissent pas et n’ont pas voulu signer un Procès-verbal pour la reconnaissance de ces dettes fictives. Tandis qu’en réalité et d’après leur rapport, c’est plutôt ENERTEX qui doit à l’Etat Tchadien un montant de 15 Milliards de Francs CFA et non le contraire.

§  On se demande même pourquoi l’Etat admet et s’apprête à payer un tel montant à l’aveuglette ?

  • Que gagneront ceux qui ont écarté toutes les personnes qui se mettent à travers leurs Chemins afin que ce montant fictif soit  payé ? 2 Milliards ? 5 Milliards ? 7 Milliards ? Et alors ???

De toute les façons, Comme disait Ambroise Rendu « l'homme de bien fera ce qu'il croit honnête, quelque pénible que cela soit ; il le fera, quelque dommage qui puisse en résulter ; il le fera, à quelque danger qu'il s'expose et d'un autre côté, il ne fera pas ce qu'il juge honteux, quelque trésor, quelque plaisir, quelque pouvoir qui puisse y être attaché. Aucune crainte ne le détournera des choses honnêtes ; aucune espérance ne le portera aux choses honteuses », nous tirons chapeau à nos valeureux inspecteurs, que DIEU les protèges de tous ceux qui veulent les faires tombées à tout prix par ce qu'ils n'ont pas voulu trahir leurs dignités et leurs serments et ont accepté de se faire renvoyer que d'être hypocrite et subir les conséquences du SAINT CORAN (ce que bon nombre de nos marionnettes ne comprennent pas ).

Merci la 4eme république !!!

A la prochaine pour la 3eme partie pour plus des détails avec des documents en appui.

Correspondance particulière