Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad-France-Suite à la révélation faite sur le cas du Pr IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH, Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise interpelle Jean-Yves Le Drian //

Archives

Publié par Mak

Guerre de leadership dans le Bahr-El Gazel.
Le MPS risque d'en faire les frais.
 
Le renouvellement du Bureau Politique National (BPN) du Mouvement Patriotique du Salut (MPS) ne fait pas que des heureux. Les militants d'une partie de la province d Bahr-El Gazel ne sont pas du tout contents.
S'estimant marginalisés depuis l'avènement de la démocrati,  les militants du MPS des cantons Chonokora et Medema dans le Nord Bahr-El Gazel menacent de faire défection s'ils continuent de subir ce qu'ils qualifient d'humiliation.  Dans une note envoyée aux patrons du Parti-État qui circulent encore dans les couloirs, les fils de ces cantons se disent prêts a lâcher le MPS qu'ils ont toujours considéré comme un parti bâtisseur. D'après eux, leurs cantons sont parmi les plus grands de la région qui financent ce parti et qui le vote massivement depuis son arrivée au pouvoir. Mais ils constatent qu'ils sont toujours marginalisés en faveur de ceux qui se disent leaders de cette province qui colportent de fausses informations au président-fondateur pour se faire une place au soleil. Ces frustrés indiquent que les autres ont bénéficié de tous les privilèges du pouvoir a savoir les postes de ministre, député, généraux de l'armée, mais que les cantons Chonokora et Medema ne bénéficient que du mépris malgré leur engagement dans le système. Aussi, vu son attachement avec son ami le défunt Chef de canton de Chonokora, le président a fait le déplacement dans cette bourgade plus de trois fois, mais ses promesses sont toujours sabotées pars certains individus, estiment-ils.
 
Les militants de ces cantons préviennent le MPS que s'ils continuent à subir l'humiliation, le parti risque d'en faire les frais.
 
Abba Garde 
 
N`211 du 20 au 30 août 2018
P. 03