Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad: le Premier ministre français, Jean Castex attendu à Ndjaména, l'opposition et la société civile lésées // Urgent- Le député Saleh Kebzabo- dans une lettre adressée Djimet Arabi, ministre la Justice demande au Président de l'Assemblée nationale, Haroun Kabadi d'écouter le député Saleh Kebzabo pour des propos tenus lors d'une tournée politique. Cette démarche est suspecte à 4 mois de la présidentielle// Tchad- le plafond de verre et la morte certaine de la méritocratie dans l'administration publique et privée pose problème aux cadres compétents (lire notre réflexion en page centrale)//Election présidentielle 2021 au Tchad: plusieurs milliards détournés par les responsables de la CENI //

Archives

Publié par Mak

INQUIÉTUDE ACCRUE AU SEIN DE LA POPULATION DU KM5 À BANGUI FACE AUX MENACES GOUVERNEMENTALES

COALITION SIRIRI

COMMUNIQUÉ No.00017/CR/29/07/18

 

La COALITION SIRIRI est l’émanation d’une coalition large des Centrafricaines et Centrafricains sans aucune forme de discrimination basée, notamment sur l’âge, le sexe, les origines territoriales ou les croyances religieuses ou autre.

Nous sommes des Citoyens centrafricains mobilisés pour l’instauration d’une PAIX DURABLE, de la Cohésion Sociale, de l’Unité et à la promotion de la Réconciliation Nationale. Depuis sa prise de fonction à la tête de l’État centrafricain, le Président TOUADÉRA a lamentablement échoué sur tous les plans particulièrement sur celui de la sécurité nationale. Le pays ne cesse de s’enfoncer dans le gouffre de l’insécurité généralisée hypothéquant la survie même de notre nation centrafricaine. Faudra-t-il le rappeler que 85% du territoire national échappent au contrôle des autorités gouvernementales, livrant les populations entières aux mains et à la merci des inciviques et des groupes armés.

La COALITION SIRIRI sonne l’alarme et en profite pour alerter l’opinion centrafricaine et internationale sur la situation invivable des citoyens particulièrement ceux du KM5 dans le 3è Arrondissement de Bangui, la capitale nationale, qui se souviennent non seulement des destructions massives des quartiers Miskine, Fatima, Moustapha, Castors, Ngou-ciment, Boy-Rabe, Catin, Malimaka, Combattant, Walimba entre autres, mais aussi des événements récents du 08/04/2017 ayant causés plusieurs dizaines de morts et des dégâts matériels importants dans leur quartier.

La population du KM5 se sentant abandonnée par l’État, s’est sentie obligée de s’organiser tant bien que mal avec des moyens maigres en légitime défense. De plus, elle est quotidiennement harcelée par les soldats du gouvernement (FACA) et les troupes de la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République Centrafricaine (MINUSCA) et ceci en violation de la Résolution 2149 (2104) du 10 avril 2014. Le Gouvernement qui a sous sa responsabilité le processus en cours de Démobilisation, Désarmement, Réinsertion et du Rapatriement (DDR-R), en collaboration avec d’autres institutions compétentes, a engagé le processus du panel de PAIX sous les auspices de l’Union Africaine, projets auxquels la COALITION SIRIRI souscrit à certaines conditions, notamment que ces opérations de DDR-R et le dialogue en vue, ne servent de prétexte au gouvernement pour justifier des formes de violence auprès de nos populations.

Par conséquent, la COALITION SIRIRI avec l’écrasante majorité du peuple Centrafricain, met en garde le Gouvernement pour toute action de violence militaire qu’il envisagerait contre la population déjà meurtrie du KM5 ou ailleurs sur le territoire national en République Centrafricaine.

Fait le 29 juillet 2018

Moustapha Mahamat SABOUNE

Président - COALITION SIRIRI