Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad-France-Suite à la révélation faite sur le cas du Pr IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH, Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise interpelle Jean-Yves Le Drian //

Archives

Publié par Mak

AFFAIRE ABAKAR ALMANNA-ISSA ALI TAHER-KHOUDOUR ACYL

Bonjour cher Makaila,

 

Je voudrais tout d’abord tenir à te remercier sincèrement pour le combat que tu mènes afin que le peuple tchadien puisse vivre dans un pays libre, démocratique et où la justice aura retrouvé ses lettres de noblesse.

Je ne doute aucunement de ta bonne foi à vouloir bien faire ton travail d’information mais parfois bien involontairement, par inadvertance il arrive que tu serves de Cheval de Troie pour des personnalités obscures se lançant des peaux de bananes entre elles. 

Et c’est le cas dans cette affaire Abakar Almanna-Issa Ali Taher-Khoudour qui a conduit à l’arrestation de l’ex-Dircab.

Je voudrais avant tout mettre en exergue que c’est la première fois que je lise coup sur coup sur ton site un article et son droit de reponse le même jour soit le 29 Mai 2018, un record n’est-ce pas? 

Et en comparant les IP  de ces deux articles vous réaliserez à coup sûr que l’auteur de l’article et l’auteur du droit de réponse sont une seule et même personne.

Donc cet article ne vient pas de Issa Ali mais bien de Abakar Almanna et Khoudour, tu as  par conséquent, aidé involontairement des pontes du regime à abattre un autre ponte du même regime. 

Et mieux encore quelques minutes après la publication de l’article et son droit de reponse, les RG ( sur instruction de Khoudour selon une source proche de l’ANS) arrêtent l’ex-Dircab et lui demandent s’il est l’auteur de l’article qui vient de paraître sur ton site suivi d’un droit de réponse le même jour. Issa repond aux RG qu’il n’est l’auteur d’aucun article et les RG l’autorisent à rentrer chez lui. Mais Issa leur dit qu’il restera en prison tant qu’on lui dit pas le vrai motif de son arrestation.

N’est-ce pas que l’on a abusé de ta bonne foi pour que Issa Ali Taher se retrouve en prison?

Si sur la forme de cette affaire le recours à ton site a été d’une précieuse aide pour les comploteurs contre Issa Ali Taher dans l’arrestation de ce dernier, peut-on se demandeur comment  sur le fond en est-on arrivé-là?

Il faut tout de suite noter que le conflit entre Abakar Almana et Issa Ali Taher date d’avant son arrivée au cabinet du président. Cette lutte d’influence que se livrent les deux au nom du Bar-Ghazel est de notoriété publique. Et l’entrée de Issa au cabinet est vecue comme une victoire de ce dernier sur Abakar Almanna qui a déjà mis aux pas le premier cercle du président. La présidence, un haut lieu du pouvoir, est un terrain qu’Almanna maîtrise bien et il lui ait plus facile de combattre Issa dans ce temple que partout ailleurs. 

Et Issa en devenant Dircab a mis de l’ordre au palais rose entre autres dans les parapheurs où tout et son contraire pouvait y être et se retrouver sur la table du président. Ceci n’est pas sans rappeller Hinda ( qui, en son temps, a bien été combattue mais en vain) quand elle devint sécrétaire particulière du président.

Ces changements de méthode de travail apportés par Issa sonnent le glas de la chienlit à la présidence et donnent prétexte à Abakar Almanna pour commencer une campagne de dénigrement, de salissage, des coups bas sans précedent pour finir par isoler voire la mise en quarantaine de Issa.

Une sainte alliance entre Almana et Khoudour va se nouer pour abattre Issa et finira par avoir la peau de ce dernier grâce à votre site cher Makaila.

Je ne saurais terminer cet article sans me réjouir, malgré le tragique de la situation,  de voir arrêter Issa Ali Taher non pas pour détournement de deniers publics comme la plupart des responsables politiques tchadiens mais bien dans le cadre d’un règlement de comptes purement personnel, pour son refus de courber l’échine à Abakar Almana, Khoudour et consort.

 

Il y a lieu de se sentir fier de Issa Ali Taher pour n’avoir trainer derrière lui aucune casserole pendant qu’il tenait les commandes des plus hautes fonctions de la république du Tchad si ce n’est son caractère trempé et ses coups de gueule homériques.

 

Salah Gordeh.