Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Médias au Tchad- Reporters Sans Frontière (RSF) est préoccupé par le risque élévé qui pése sur les journaux tchadiens indépendants menacés de fermeture. L'Organisation a appellé la HAMA à renoncer à ces sanctions qui ne se justifient pas // La candidature à la présidentielle 2021 du Maréchal Idriss Deby contestée dans un mémorandum signé par plusieurs partis d'opposition au Tchad qui appellent ce dernier à renoncer à se présenter //

Archives

Publié par Mak

TCHAD: Point de Presse du Coordonnateur du MCPL du 25 mai 2018

Mesdames et messieurs les journalistes ;

    L’objectif de ce point de presse est de porter davantage  à la connaissance de l’opinion nationale et internationale des faits gravissimes qui ont eu lieu à Doba.  Le Mouvement Citoyen pour la Préservation des Libertés (MCPL), soucieux des violations quasi permanentes comme sport favori de certaines autorités tchadiennes a déjà en date du 23 mai 2018 réagi en dénonçant vigoureusement les faits dont  Maître Doumra Manassé, avocat au barreau du Tchad, a subi c’est-à-dire la  tentative d’assassinat contre sa personne  et ses clients organisée par  le Gouverneur du Logone oriental, Adam Nouky Charfadine et le  Commandant de la  Légion militaire du Logone oriental basé à Doba, Mahamat Djamal Nimir .

Comment comprendre que des citoyens  Oumarou Magadji, Bouba Ahmadou et Hassan Oumarou, injustement arrêtés sur la base de fausses accusations depuis juillet 2017 à Baikokoum, ayant totalisé plus de 45 jours de garde à vue de  la part du COMPAGEND de Baibokoum, ils ont été  transférés à la légion militaire de Doba puis écroués  à la maison d’arrêt de la même ville pendant qu’il n’ya ni plaignants, ni preuves ni constitution de partie civile ?

    Le dossier renvoyé plusieurs fois a été vidé sur le siège pour « infractions non constituées »  ce mardi 22 mai, puis l’ordonnance de mise en liberté a été signée en bonne et due forme par le procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Doba. C’est en voulant ramener  les prisonniers de la maison d’arrêt à leur famille que des véhicules de la légion militaire, bourrés des hommes armés,  interceptent le véhicule à bord duquel l’avocat et ses clients se trouvent, tirent à bout portant sur eux ; ils  les ont poursuivis  jusqu’à l’enceinte du  palais de justice  en semant la pagaille suspendant ainsi les audiences ; au vu et au su  de tous,  Oumarou Magadji, Bouba Ahmadou et Hassan Oumarou ont été passés à tabac dans la cour du palais de justice, un lieu emblématique, puis ils ont été embarqués  de force pour  la Légion militaire. Oumarou Magadji, lui,  est enlevé ce jeudi 24 mai 2018 vers 4 heures du matin à bord d’un véhicule pour une destination inconnue.  Nous demandons au président de la République de limoger sans délai le gouverneur du Logone oriental, Adam Nouky Charfadine, dont le passif à la tête de la région du Batha a été non seulement lourd mais  émaillé  par  plusieurs cas de violations des droits de l’homme comme en témoignent de nombreux rapports des ADH ; il excelle dans les violations en foulant au pied la Justice comme un hors-la-loi; aussi que le Com Légion, Mahamat Djamal Nimir soit également  relevé sans délai de ses fonctions. Que ces deux personnalités soient poursuivies.  Car, le comportement du gouverneur et du Com-légion est un acte  constitutif de rébellion punie par le code pénal. Le MCPL se réserve le droit de se constituer partie civile dans cette affaire que nous suivons de près.  Enfin, nous encourageons les magistrats à faire leur travail selon leur conviction intime et la loi, et les avocats à plaider toujours le droit et défendre des citoyens comme les 3 compatriotes.

 

Le Coordonnateur

Sosthène MBERNODJI