Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Médias au Tchad- Reporters Sans Frontière (RSF) est préoccupé par le risque élévé qui pése sur les journaux tchadiens indépendants menacés de fermeture. L'Organisation a appellé la HAMA à renoncer à ces sanctions qui ne se justifient pas // La candidature à la présidentielle 2021 du Maréchal Idriss Deby contestée dans un mémorandum signé par plusieurs partis d'opposition au Tchad qui appellent ce dernier à renoncer à se présenter //

Archives

Géo-localisation

Publié par Mak

Amnesty International en deuil : décès de M. Gaëtan Mootoo, chargé de recherche sur l’Afrique de l’Ouest

C’est avec une grande tristesse que la rédaction de Makaila.fr, a appris le décès survenu dans la nuit de Vendredi à Samedi c’est-à-dire du 25 au 26 mai  2018 dans des conditions non encore élucidées  au siège d’Amnesty International à Paris, de M. Gaëtan Mootoo, éminent chercheur de l’organisation sur l’Afrique de l’Ouest.

Rappelons que par le passé, Gaëtan Motoo, a aussi travaillé sur le Tchad pendant la période des années de plomb entre 1982 à 1990 et fût l’ami du journaliste Saleh GABA, mort en prison sous le régime de Hissein Habré, de Younous Mahdjir et d’autres militants tchadiens. Il faisait partie des chercheurs qui ont travaillé sur le dossier des graves violations des droits au Tchad pendant des années.

Gaëtan Motoo est un véritable défenseur des droits de l’homme ayant mené des sérieuses enquêtes sur les atteintes aux droits de l’homme dans de nombreux pays d’Afrique Centrale et de l’Ouest.

Un  fin connaisseur averti et éclairé de la question des droits de l’homme et des libertés à l’échelle universelle, son décès brusque et brutal est une perte énorme pour le monde des droits humains en général.

Je l’ai personnellement connu car il a joué avec Christian Musuka, ancien chercheur d’Amnesty sur le Tchad un rôle important en termes de plaidoyer auprès des autorités françaises pour mon arrivée en France en 2013.

Affecté par sa terrible disparition, je lui rends un vibrant hommage et m’incline sur sa mémoire pour exprimer toute ma compassion militante à l’ensemble des militants d’Amnesty International, à sa famille biologique sans oublier ses amis où qu’ils se trouvent.

Paix à ton âme, cher Gaëtan, repose en paix et merci pour le travail rendu pour la cause noble qu’est la défense des droits de l’homme et la protection des défenseurs des droits humains dans le monde.

Makaila N’GUEBLA

Pour le site Makaila.fr