Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Urgent-Tchad-Niger-Libye: plusieurs opposants armés tchadiens détenus au Niger, la CTDDH redoute leur extradion vers le Tchad où leurs vies sont en danger (communiqué de presse de la CTDDH)// La famille Hissein Bourma dans le collimateur de Donald Trump//

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: la CTDDH et le Patronat de la Presse Tchadienne(PPT) exigent du journaliste Juda

Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (CTDDH)

PATRONAT DE LA PRESSE TCHADIENNE (PPT)

  La Convention Tchadienne des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H) et le Patronat de la presse Tchadienne, condamnent avec la dernière énergie  la qualification honteuse « d’usurpateur de titre » du procurer de la République à l’endroit du Directeur de Publication du journal Le Visionnaire le camarade Allahondoum Juda par ailleurs Président du Patronat de la Presse Tchadienne. 

Ce journaliste chevronné qui cumule une expérience de plus de dix (10) ans dans le métier avait préalablement obtenu toutes les autorisations officielles lui permettant de lancer son journal.  Cette qualification « d’usurpateur de titre » est infondée, fantaisiste et arbitraire et dénote une carence juridique notoire de la part des responsables de notre parquet habitués à jouer leur rôle traditionnel de supplétif et de bras armé du pouvoir exécutif.

La Convention Tchadienne de Défense des Droits de l’Homme(C.T.D.D.H ) et le patronat de la Presse Tchadienne (PPT) informe l’opinion Nationale et Internationale que le camarade Allahondoum était préalablement sous traitement médical et son état de santé depuis son incarcération s’est considérablement dégradé faute de soins. Un séjour prolongé en prison risque ainsi de lui être fatal ; la C.T.D.D.H et le PPT tiendront l’Etat Tchadien pour responsable des conséquences qui adviendront.

La C.T.D.D.H et le PPT rappellent au public que 28 jours de détention arbitraire est contraire aux dispositions de la Loi Fondamentale qu’est la Constitution de la République, qui d’ailleurs dispose en son article 21 que « les arrestations et détentions illégales et arbitraires sont interdites». Nous rappelons au procureur de la République que la loi N° 017/PR/2012 en son article 2 stipule que « la liberté d’exprimer ses idées et ses opinions par tout moyen de communication est reconnue à tout citoyen ». les deux institutions affirment par ailleurs que cette arrestation participe d’une croisade habituelle du pouvoir contre toute liberté d’expression ; et une avancée vers l’instauration de la pensée unique.

La C.T.D.D.H et le PPT exigent la libération immédiate et sans condition d’Allahondoum Juda.

Fait à Ndjamena le 14 Novembre 2017

Convention Tchadienne des Droits de l’Homme            

    Le Patronat de la Presse Tchadienne

Le chargé des Relations publiques

Mahamat Nour Ibedou                                                             Allafi Amadou Nganansou