Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Urgent-Tchad-Niger-Libye: plusieurs opposants armés tchadiens détenus au Niger, la CTDDH redoute leur extradion vers le Tchad où leurs vies sont en danger (communiqué de presse de la CTDDH)// La famille Hissein Bourma dans le collimateur de Donald Trump//

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad: épargnez-nous du débat Nord-Sud
Tous les enfants des pilleurs de la République méritent le même combat :Chasser les de la République
 
J'en suis sûr et certain que même si Dr Djiddi a tourné la page, les journaleux Kirdi ne s'arrêteront plus là. Ils sont un peu cancres. Puisqu'il leur en manque une connaissance générale du Tchad et ce, celle de ses citoyens .Surtout,sur tout ce qui constitue la vie de l'homme "Nordiste",pour ne pas dire Doum. Le nord ne m'est plus une référence. Puisque je ne m'en trouve plus quand on parle du Nord et du Sud. Et,  encore, par ce que, je suis du centre.
 
Lorsque je dis ces cancres (je connais bien les Kirdi, ils sont dotés d'une inintelligible inouïe)  ne vont pas s'arrêter là, puisque dans ce domaine du Nord,  ils sont tellement arrêté à tel point qu'ils ignorent tout ce qu'on appelle:  géographie,  population, culture... composant de la partie septentrionale du pays.
 
Un professeur de géographie ,par exemple,  va te dire que tous les gens du nord se nourrissent que des dattes. Alors, on ne peut pas si facilement lui rétorquer qu'il a tort d'autant plus qu'il n'a jamais mis les pieds là-bas. Directement tiré de sa forêt de Bedjendo, le gars se retrouve un bon matin à  l'Université de Ndjaména ,et , où la fin de sa formation, on l'affecte enseigner la géographie du Tchad au Lycée Féminin de Ndjaména sans jamais en profiter des voyages d'études pour s'enquérir de la réalité du terrain. Comment, alors dans ce cas là, le kirdi borné ne peut pas dire à ses élèves qu'au nord les gens se nourrissent que des dattes ? Là, Ce n'est plus de sa faute. La faute revient ainsi aux gouvernements successifs.
 
Tout comme le journaliste qui n'a jamais franchi la rue de 40 ,lui aussi , ne peut pas pour autant du matin au soir facilement connaître la composante tchadienne. Quel que soit sa curiosité, il lui serait difficile, par conséquence, de cerner véritablement la composition du "Nord ".
 
Pour autant, ces faits sont en fait grandement remarquables dans leurs écrits ,dans leurs interventions, dans leur quotidien et à tout point de vue. Pour preuve,  ces journaleux n'ont jamais eu connaissance qu' il ya aussi aujourd'hui des ethnies entières du Nord (Centre) qui ,n'ont même pas un seul instituteur et qui ne savent même  pas que c'est grâce à l'apport de l'argent de leurs bétails que Deby et ses Kirdi s'en profitent pour nourrir leurs enfants et ensuite les envoyés étudier à  l'étranger : les uns le journalisme et les autres, l'armée . Ils sont là ces oublies de la République et Ils continuent, en ces moments ci, par voir que les premiers les qualifient, à la moindre erreur, des Djandjawid et les seconds ,des Doum.
 
 
Malgré tout cela, si à leur propos, une elle occasion s'y présente à un de ces De La Tchiré, je suis sûr qu'il va écrire sans broncher que "ces Doum nous ont caché la terre où ils vivent et au lieu de nous inviter avec eux,  ils nous ont laissé mourir avec notre humidité sans viande ni lait ".
 
Voyez, combien, il est très important à ces plumiers Kirdi de sillonner le Nord avant d'entreprendre le métier du journalisme ?  .Cela doit se faire dans le seul but de ne pas mettre tout le monde dans le panier "Doum envahisseur ".
 
En revanche, et pour s'en convaincre,  aujourd'hui, presque la majorité des Doum vive dans le précarité et elle se sente plus frustré  que Celle dite Kirdi. Un exemple : seulement faites un tout petit tour devant les concessions des pointes du régime (Doum et Kirdi) où vous vous y rendez compte ,surtout le vendredi : il ya un nombre si important des nécessiteux qui envahissent le devant de chaque maison. ils sont tous Doum et c'est les Doum du centre.
 
Sur ce, je dis à nos compatriotes du Nord et du Sud ,épargnez nous de vos salles guerres, surtout, nous du centre. Nous ne sommes ni de prêt ni loin concernés par votre Kirdité ni de votre Domté.
 
Tombalbaye et Hissein Habre, tous les deux ,nous traiter de la même façon sans en demander est ce ces gens sont Kirdi ou des Doum ?  Pour eux, c'est des rebelles. Point c'est tout !  Ils veulent le pouvoir. Ils faut les mater en conséquence.
 
 
Si j'ai un conseil à me m'ai donne et à tous ceux comme moi qui n'ont jamais eu quelqu'un au pouvoir , de ne se laisser jamais emporter par les premiers des tchadiens. Ces plumiers, c'est ne sont pas n'importe quels tchadiens. Ils sont les enfants du pouvoir, des ministres, des Députés qui font la diaspora et administrent des sites une fois à l'extérieur et une fois à l'intérieur, ces sont eux qui occupent les grands postes au Tchad  et au finish ,ils s'insultent pour amuser la galerie des tchadiens.  y-a-t-il une différence entre eux ?
 
Ma réponse est :Tous, kirdi et Doum, sont les enfants des pilleurs de la République envoyés étudier par notre contribution alors que nous n'arrivons même pas à s'inscrire à l'Université ici.
Tous les deux méritent le même combat. Chasser les de la République.
 
À. Abou Nadji.
Kizemé Abdel Aziz <akizeme@yahoo.com