Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Urgent-Tchad-Niger-Libye: plusieurs opposants armés tchadiens détenus au Niger, la CTDDH redoute leur extradion vers le Tchad où leurs vies sont en danger (communiqué de presse de la CTDDH)// La famille Hissein Bourma dans le collimateur de Donald Trump//

Géo-localisation

Publié par Mak

Les coulisses de la table ronde de Paris: Mariam Attahir et les dépenses faramineuses pour sa participation
   
 
 

Acte 1 :
 

Pour sa participation à table ronde de Paris pour le financement du PND, la Maire de la ville de N’Djamena Mariam Attahir(alias madame Djimet Djibet) s’est illustrée une fois de plus pour sa gestion peu orthodoxe. Réputée pour sa gabegie et son goût démesuré de subtiliser les biens publics, elle a engagé des dépenses importantes pour sa participation. Tenez vous bien:
 

  1. Elle a dépêché une équipe de six(6) personnes soient disant des précurseurs une semaine avant la tenue de la table ronde pour un coût de 18 820 000f cfa( frais de mission+ billet d’avion)
     
  2. 2- Elle-même, elle s’est acheté sur le compte de la mairie un billet air France business à la veille de son voyage, c’est-à-dire le 02 septembre pour un montant de 3 800 000f cfa et pour son mari Djimet Ibet( conseiller municipal et ancien maire) pour un montant de 2 785 000F CFA avec la RAM. Elle a emmargé 4 000 000F CFA pour frais de mission en raison de 500 000C CFA par jour et pour huit(8) jours. Elle a pris une chambre supérieure au Méridien sur le compte encore de la Mairie pour 4 400 euros pour 8 nuits soit 3 036 000F CFA. Bien à savoir Djimet Ibet partageait la même chambre sur les frais de la commune pour qui, personne ne savait ce qu’il représentait là bas.
    Le budget Global pour la participation de Mariam Attahir( famille et précurseurs) s’élève à 32 441 000F CFA.

 ;
S’il vous plait, pendant que certains employés cumulent plusieurs mois de salaire, pendant que les immondices obstruent l’accès dans nos marchés, nos rues, pendant que….Elle se permet le luxe. La réponse est toute simple, c’est une reprise de justice pour détournement aggravé auréolée par la nomination de son beau fils comme Inspecteur Général d’Etat.
Nous reviendrons sur un autre dossier du coulisse du PND à Paris à l’acte 2.

 
 
 

Correspondant de makaila.fr