Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Urgent-Tchad-Niger-Libye: plusieurs opposants armés tchadiens détenus au Niger, la CTDDH redoute leur extradion vers le Tchad où leurs vies sont en danger (communiqué de presse de la CTDDH)// La famille Hissein Bourma dans le collimateur de Donald Trump//

Géo-localisation

Publié par Mak

IBK et Idriss Deby (Crédit photo Bamada.net)

IBK et Idriss Deby (Crédit photo Bamada.net)

Redevable à l’apport militaire du Tchad, lors de l’invasion du nord de son pays, par les groupes terroristes, le président du Mali, Ibrahima Boubakar Kéita (IBK),s’était rendu la semaine dernière, successivement à Niamey, à Ouaga puis à Ndjaména où il a été reçu par son homologue tchadien,Idriss Deby.

Pour obtenir les soutiens de ses prédécesseurs du G5 Sahel, en vue de mobiliser la communauté internationale à la 72ème  Assemblée Générale de l’ONU , ouverte à New-York, le dirigeant malien n'a finalement pas convaincu le Tchadien, Idriss Deby. Pourquoi?

Allié incontournable et objectif du Mali et de la communauté internationale dans le cadre de la lutte anti-terroriste au Sahel, Idriss Deby semble excédé et agacé par la tergiversation des partenaires internationaux et africains à qui, il réclame plus d’actes et que des paroles comme il l’exprime souvent à travers des prises de paroles publiques.

Remarqué par son absence à la 72ème Assemblée Générale de l’ONU, Idriss Deby, qui avait pourtant reçu à Ndjaména, son homologue malien, Ibrahima Boubakar Keita, lui, avait assuré qu’il fera le déplacement de New-York pour plaider la cause de la lutte contre les groupes terroristes dans le Sahel.

Rassuré, IBK est rentré sur Bamako avec l’espoir de voir le dirigeant tchadien, chef de file de la lutte anti-terroriste au Sahel, participer à ses côtés pour convaincre l’opinion internationale afin de soutenir les initiatives sous régionales.

Nombreux sont les observateurs tchadiens qui s’accordent à dire qu’Idriss Deby a toujours driblé ses partenaires. « Il n’a jamais respecté ses engagements avec les acteurs non-gouvernementaux » soutient, un homme politique tchadien, ancien collaborateur du président tchadien, réfugié politique à Dakar.

Sa non-participation à l’Assemblée Générale de l’ONU, suppose une nouvelle surenchère en direction de la communauté internationale, à qui, il réclame de lui donner des moyens financières parce qu’il estime n’être pas soutenu par cette dernière.

L’absence remarquée d’Idriss Deby va permettre aux partenaires étrangers et africains en général de découvrir le côté insaisissables de l’allié tchadien et réfléchir à trouver d’autres alternatives crédibles pour lutter efficacement contre les groupes terroristes qui essaiment le Sahel sans jugement compter sur lui. Car, nul n’est indispensable !

 

Makaila.fr