Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:l'ADAC dans le collimateur de l'IGE- Epinglée par l'Inspection Générale d'Etat) pour des malversations financières, l'ADAC détourne l'attention de l'opinion et accuse une compagnie aérienne privée inoccente //

Géo-localisation

Publié par Mak

Des élèves de l'ENASS sanctionnés au Tchad: Voici la lettre adressée du SYNTASST à Mme la  Ministre de la Santé Publique

SYNDICAT NATIONAL DES TRAVAILLEURS (ES) DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE DU TCHAD (SYNTASST)

ASSITSANCE – PAIX - SOLIDARITE

N°014 / BE/SYNTASST/2017        N’DJAMENA, le  26 Juillet  2017

Objet : Sanctions liées à la grève des Elèves de l’ENASS                            

Le Président

                                                                       A

Madame la Ministre de la Santé Publique N’DJAMENA

Madame la Ministre,

Nous avons l’honneur de venir par la présente vous exposer le cas de l’Ecole Nationale des Agents Sanitaires et Sociaux(ENASS).

En effet, le 04 août 2015, une grève a été déclenchée par les élèves de l’ENASS. A l’origine, des revendications portent sur :

  • le paiement des arriérés de bourses ;
  • la non-organisation de l’examen unique de certification.

Ces deux (02) points ont vite trouvé l’approbation des élèves des autres écoles publiques de santé d’Abéché, Biltine, Moundou et Sarh. L’Union des Syndicats du Tchad (UST) et le Syndicat National des Travailleuses et Travailleurs des Affaires Sociales et de la Santé du Tchad (SYNTASST) ont aussitôt attiré l’attention du Ministère qui a réagi en payant les arriérés des bourses.

Quant au deuxième point, malgré la position du SYNTASST s’opposant à l’organisation de l’examen unique de certification, la direction de l’ENASS et le Ministère n’ont pas tenu compte de la position de leur partenaire social et ont forcé cette organisation. Il faut rappeler que dans ses lettres du 15 août 2015 portant Examen de certification et du 11 septembre 2015 portant cahier des doléances n° 010/BE/SYNTASST/2015 en son point 5, le SYNTASST a donné clairement son opposition à l’organisation de cet examen.

La direction de l’ENASS, avant l’avis de son conseil d’administration est passée à la vitesse supérieure en affectant la note zéro (0) à chacun des 335 élèves grévistes, tactiques pour les renvoyer. La direction de l’ENASS se propose de convoquer le conseil d’administration d’ici la fin de ce mois pour approuver sa décision de mettre définitivement ces 335 jeunes dans la rue pour avoir osé faire une grève et pourtant le droit de grève est reconnu aux citoyens Tchadiens par la Constitution.

Les questions que se pose le SYNTASST  sont :

  •  la direction de l’ENASS et le Ministère de la Santé Publique ont-ils le droit de fouler aux pieds tous les textes nationaux et internationaux relatifs aux droits de grève?
  • les élèves de l’ENASS de N’Djaména et des autres écoles de santé publique n’ont-ils pas le droit de grève quand leurs droits sont bafoués ?

Compte tenu de tout ce qui précède, le SYNATSSAT dénonce la manière avec laquelle les 335 jeunes sont  traités. Le SYNTASST exige l’annulation pure et simple de toutes les sanctions liées à cette grève et réaffirme sa position contre l’organisation de cet examen. Par ailleurs, le SYNTASST propose une franche discussion en vue d’une solution définitive et à l’avantage de tous.

Le Comité de dialogue social de branche est donc interpelé.

Le SYNTASST privilégie toujours le dialogue et est disposé à une parfaite entente autour de ce problème.

Ci-joint les copies des lettres susmentionnées.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre considération distinguée.

 

 

 

YOUNOUS  MAHADJIR