Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Alerte Info: Tchad-France-Suite à la révélation faite sur le cas du Pr IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH, Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise interpelle Jean-Yves Le Drian //

Archives

Publié par Mak

Abdelkader Mahamat Hassan

Abdelkader Mahamat Hassan

L’absence remarquée d’Abdelkader Mahamat Hassan, petit frère de l’actuel président de la Commission de l’Union Africaine(UA), fait circuler à Ndjaména des rumeurs folles sur lui.

Depuis l’annonce d’une imminente visite de contrôle d’Etat au Ministère de la Santé, Abdelkader Mahamat Hassan, petit frère à Moussa Faki, ancien ministère des affaires étrangères du Tchad, est absent du pays et dont personne ne parvient à localiser son lieu. Cette absence est d’autant plus remarquée et attribuée à celle du directeur de l’Hôpital de la renaissance, dirigé par un ressortissant camerounais dont le contrôle d’Etat a décelé un écart de 900 millions de f cfa à son service.

Depuis la période du Dr Nahor Mahamoud, le nommé Abdelkader Mahamat Hassan, s’est attribué le rôle du Secrétaire Général par un arrêté ministériel en qualité d’administrateur du crédit tel quel le stipule le décret qui supprime les postes des DAF.

C’est à ce titre qu'il attribue tous les marchés à la société Alaman, spécialisée dans les équipements biomédicaux, appartenant à l’épouse du Dr Hassan, médecin personnel du président tchadien.

Il faut aussi ajouter à cela, la société SIDCOM, appartenant à son frère Outman Mahamat Hassan, chargé d’installer Internet au Ministère de la santé en fixant un prix exorbitant et TchadCom.net pour la fourniture des équipements bureautiques et informatiques. Depuis lors, rien n’a été installé au Ministère de la santé et la connexion n’a jamais été fonctionnelle. Où est partie cette somme allouée à cette installation d’Internet ? S’interrogent le personnel ?

Parmi le réseau mis en place par Abdelkader, il faut citer, Mahamat Ali Charfadine Abdelkerim, point focal du Ministère de la Santé à l’Hôpital de la renaissance, lui, spécialiste des fausses factures de Moussa Faki, aujourd’hui à la tête de la Commission de l’Union africaine.

M. Mahahamat Ali Charfadine gère les entreprises de Moussa Faki, en attribuant les marchés à la pharmacie de son frère Dr Hassan, juxtaposée à l’Hôpital de la renaissance.

Aussi, faut-il souligner ici que l’immeuble de 6 étages situé au quartier Béguinage en face de l’ancienne gendarmerie, a été acheté par Moussa Faki à une valeur d’un milliard deux cents millions de fcfa par le truchement de son cousin Ahmat Almana de SANIMEX.

Depuis 2016, Abdelkadre Mahamat Hassan a hérité à titre gracieux l’immeuble situé en face de l’hôpital de la reconnaissance, qui lui, a été légué pour service rendu par le directeur camerounais en fuite.

Voilà comment la famille Faki s’est embourgeoisée au Tchad grâce à la main mise sur la santé et la diplomatie tchadienne dirigée par leur frère Moussa, parachuté,aujourd’hui, à la tête de l’Union africaine, une institution panafricaine qui va connaître bientôt les mêmes pratiques abusives et frauduleuses en termes de détournements de ce lobbying mafieux.

Correspondant de makaila.fr