Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Urgent-Tchad-Niger-Libye: plusieurs opposants armés tchadiens détenus au Niger, la CTDDH redoute leur extradion vers le Tchad où leurs vies sont en danger (communiqué de presse de la CTDDH)// La famille Hissein Bourma dans le collimateur de Donald Trump//

Géo-localisation

Publié par Mak

Ancien leader du Front Populaire pour le Redressement (FPR), groupe d’opposition armé basé au sud du Tchad, le Général Baba Laddé a déposé les armes en 2011 pour négocier son retour grâce une médiation menée par Abderahman Moussa et la MINUSCA.

Malgré sa bonne foi de retourner travailler au Tchad et fidèle à sa tradition de violer tous les accords de paix signés avec les différents belligérants armés, le régime de Ndjaména n’a pas respecté ses engagements avec le Général Baba Laddé.

En 2014, Baba Laddé a  fui le Tchad et s’est rendu auprès des forces onusiennes basées à Bangui afin de demander leur protection. Celles-ci sous prétexte que le Général est recherché par un mandat du procureur centrafricain, l’ont arrêté puis livré à Idriss Deby. Depuis trois ans, il croupit à Moussoro dans de conditions inhumaines inadmissibles avec Moussa Tao Mahamat, Mokhtar Nangtcho et bien d’autres personnes accusées à tort ou à raison d’avoir intenté des actions militaires de déstabilisation du pouvoir  tchadien.

Aujourd’hui, un pool d’avocats tchadiens s’organise et se mobilise pour réclamer justice pour Baba Laddé. Ils animeront vendredi 21 juillet 2017 à 9heures à la Maison des Médias à Ndjaména une conférence de presse, consacrée à l’affaire de l’ancien leader du FPR.

Makaila.fr